Mythique

Imprimer cet article

Joyce Di Donato ©Simon Pauly

L’OPS donne Les Troyens de Berlioz en version de concert avec un casting idéal. Attention, événement !

Enregistrées par Warner Classics, ces deux soirées historiques feront l’objet d’un futur disque (parution en 2019 pour le 150e anniversaire de la disparition du compositeur) qui s’annonce comme une référence. Sous la baguette de John Nelson, expert ès grandes fresques sonores, se déploient les pharaoniques Troyens dans leur version intégrale, une œuvre qui mobilise ici trois chœurs, ceux de l’OPS et de l’Opéra national du Rhin ainsi que le Badische Staatsopernchor. « J’ai passé ma vie avec ce peuple de demi-dieux ; je me figure qu’ils m’ont connu, tant je les connais », écrivait Hector Berlioz à propos de cette tragédie lyrique aux proportions immenses narrant la chute de Troie, vaincu par le rusé Ulysse et la fuite d’Énée qui échoue à Carthage où règne Didon. La reine s’éprend de lui, mais le prince, sommé par les dieux d’aller fonder une nouvelle ville qui deviendra Rome, laisse sa belle… À Strasbourg l’œuvre mobilise les meilleurs chanteurs possibles dans chaque rôle, de la divine diva qu’est Joyce DiDonato (Didon) au phénoménal ténor Michael Spyres (Énée), en passant par les éblouissants Marie-Nicole Lemieux (Cassandre) et Stéphane Degout (Chorèbe).

 

 

 

Au Palais de la Musique et des Congrès (Strasbourg), samedi 15 et lundi 17 avril

philharmonique-strasbourg.eu

 

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article