Le Clavier se déchaîne

Imprimer cet article

© Ian Douglas

En tournée européenne, Michael Tilson Thomas, le San Francisco Symphony et la pianiste Yuja Wang enflamment le vieux continent.

Entre Michael Tilson Thomas et le San Francisco Symphony, l’histoire d’amour dure depuis 1995. En concert, se découvre l’osmose régnant entre la phalange West Coast et son directeur musical dans Mahler (avec la Symphonie n°1 “Titan” à Paris) et Tchaïkovski (la douloureuse introspection de sa Symphonie n°5, à Luxembourg). Ils seront accompagnés sur scène par la jeune pianiste chinoise Yuja Wang dont les prestations sont des instants suspendus où la virtuosité la plus ébouriffante se déploie dans des torrents d’impétuosité et de technique surnaturelle, si bien qu’elle rappelle parfois les flamboyances de son compatriote Lang Lang. Il est vrai qu’ils ont tous deux étudié avec Gary Graffman… Preuve en sera apportée avec le Concerto n°2 de Bartók (Luxembourg) et le Concerto n°4 de Beethoven (Paris). Rarement le couple constitué par l’orchestre et le piano n’a connu une telle harmonie, une si belle complémentarité que dans cette pièce : il faudra toute la maestria de Yuja Wang pour faire éclater cette luminosité musicale.

À Luxembourg, à La Philharmonie, samedi 12 septembre

+352 (0)26 32 26 32 – www.philharmonie.lu

À Paris, à La Philharmonie, lundi 14 septembre

+33 (0)1 44 84 44 84 – www.philharmoniedeparis.fr

 

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article