Strasbourg

Imprimer cet article

Durant la période estivale, on se délectera du Strasbourg carte postale comme du Strasbourg ouvert sur le futur. Pour cela, passons du centre historique aux nouveaux quartiers, le long de la dorsale s’étirant jusqu’au Rhin.

Manger une glace XXL, dans un cadre so typique, à la Petite France, parmi les géraniums, faire le tour de la ville sur l’eau, en bateau, flâner à la Krutenau et se prélasser à la terrasse d’un des nombreux cafés qui fleurissent dans le quartier. Siroter une bière au pied de Notre-Dame et profiter du spectacle dédié à La Lumière intemporelle (02/07-18/09) sur la façade de la Cathédrale, métamorphosée par tant d’effets mis au service d’un show magnétique. S’éloigner du centre-ville et de son flot de touristes, tout en continuant à sentir le pouls de la cité ? Pour cela, il faudra se diriger vers l’Est en commençant par errer sur la presqu’île André Malraux, emblématique de la mutation urbanistique de Strasbourg avec ses lieux culturels, de loisirs et ses logements. L’ancienne friche industrielle reconvertie en espace de vie sera également totalement transformée (30/06-09/07) durant la cinquième édition de l’Edgefest, festival des communautés numériques et créatives concocté par Alsace Digitale. Ateliers dédiés à l’innovation, visites thématiques du Shadok, animation musicale, projections sur les façades du site… l’événement permet de se familiariser avec le monde informatique et virtuel tout en restant connecté à la réalité, notamment durant une fête, bien concrète (la EdgeNight, 08/07 en soirée) devant la médiathèque. Toujours plus vers l’Allemagne, le Jardin des Deux Rives offre une vaste étendue de verdure au bord du Rhin. On y boit une pinte entre copains, on y joue avec ses enfants (côté allemand, des aménagements ont été prévus à cet effet) et on se dandine sur de l’electro sunny à l’occasion de Longevity, sur un dancefloor en plein air. Le festival franco-allemand (23 & 24/07) nous sert une house ensoleillée bien frappée, fraîche comme un mojito dosé comme il faut, avec DeWalta & Mike Shannon, Maayan Nidam, Barbara Preisinger, une des chevilles ouvrières du label ~scape, et Alex & Laetitia Katapult de Karat Records. Cet été, on fait le grand écart entre colombages et avant-garde.

Graffalgar

Un hôtel au concept original où chaque chambre a été confiée à un artiste du coin. Un musée urbain où l’on dort à prix modéré.

www.graffalgar-hotel-strasbourg.com

Curieux ?

Un vaste concept store de 250 m2 au look industriel et dépouillé. Curieux et branchés s’y pressent, à l’affut de l’article introuvable ailleurs.

www.curieux-store.com

La Rivière

Entre saveurs asiatiques riches et complexes, parti-pris bio et choix diététiques, ce restaurant entraîne les esthètes dans un océan de gastronomie orientale.

+33 (0)3 88 22 09 25

Mireille Oster 

Les pains d’épices 100% artisanaux célèbres dans le monde entier de cette maison respirent la créativité, la tradition et l’inspiration. De pures délices !

www.mireille-oster.com

Le Cerf

À Marlenheim, une adresse formidable (une Étoile au Michelin) où se déguste « la plus belle Choucroute » du globe pour le journal Le Monde créée par Michel Husser.

www.lecerf.com

 

Jour de fête

Une adresse bistronomique où l’on privilégie une cuisine sans artifices et des produits locaux. Large carte de vins biodynamiques.

03 88 21 10 10

 

Binchstub

Cadre contemporain et décor brut pour la plus urbaine des maisons proposant de la tarte flambée fermière, en plein centre-ville. Bonne nouvelle : la Binch’ ouvre un second restau, près de la place Broglie !

www.binchstub.fr

 

Locked Groove

Éthio-jazz, techno minimale, deep house, BO blaxploitation ou rock façon Born Bad… : le spot des diggers de trésors vinylistiques.

www.facebook.com/lockedgrooves

 

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article