L’Art de la guerre

Imprimer cet article

Olaf Gulbransson Deutsche Wacht in Kiautschau couverture du Simplicissimus, n°27, (détail), couverture Bibliothèque des Musées, Strasbourg

Guerre d’Images, Images de Guerre est une habile variation sur 14-18 mêlant vision du conflit par les artistes et propagande visuelle.

Conçue par le Getty Research Institute (Los Angeles), la première partie de l’exposition présente affiches percutantes (un King Kong coiffé d’un casque à pointe portant une massue nommée Kultur enlevant une sexy Démocratie), canards patriotes et œuvres de Dix, Kirchner (son hallucinant “album de l’Apocalypse”) Vallotton, Beckmann, Léger ou Boccioni, dont on découvre le carnet futuriste. À côté d’émouvantes pièces artisanales réalisées par les soldats dans les tranchées, comme des obus sculptés ou des gourdes délicatement gravées, se déploie une deuxième section imaginée par les Musées de Strasbourg, un panorama de la production graphique allemande : cartes postales où les héros germaniques, chevaliers teutoniques ou personnages d’apparence wagnérienne, sont utilisés pour exalter le patriotisme, œuvres de peintres comme Louis-Philippe Kamm, journaux au graphisme chic et aux titres chocs comme « Que Dieu punisse l’Angleterre », etc. On reste abasourdis devant tant de talent mis au service du bourrage de crâne !

Au Musée Würth (Erstein), jusqu’au 8 janvier 2017

www.musee-wurth.fr

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article