Open art

Jeppe Hein, Appearing Rooms, 2004 / Courtesy KÖNIG GALERIE, Berlin / London, 303 GALLERY, New York, und Galleri Nicolai Wallner, Kopenhagen / Foto: Kathryn Palin

À Baden-Baden, les œuvres de Jeppe Hein envahissent amicalement l’espace public, proposant au visiteur d’interagir avec elles.

Artiste danois, Jeppe Hein (né en 1974) – notamment célèbre pour avoir créé Invisible Labyrinth au Centre Pompidou, en 2005 – aime les installations générant un dialogue entre le spectateur et l’œuvre. Intervenant dans l’espace public et jouant avec lui, le plasticien installé à Berlin décrit son credo avec simplicité : « Mes travaux doivent à la fois inviter à la pause et à l’activité, inspirer le dialogue avec d’autres et faire réfléchir, inciter à rire et à s’étonner. »

Mission accomplie à Baden-Baden avec des pièces à l’image d’Appearing Rooms : apparaissant et disparaissant, des murs d’eaux venues des entrailles thermales de la cité créent des espaces poétiques à la fraîcheur bienvenue, dont chacun peut s’emparer à sa guise, composant une nouvelle (et éphémère) réalité. C’est aussi de cela dont il s’agit dans Modified Social Benches – où il s’amuse avec les traditionnels bancs invitant à une nouvelle forme de communication – ou Shift in Perception, ludique jeu de miroirs qui entre en résonance avec ses Mirror Balloons flottant dans l’air badois.


Dans le Kurgarten (Baden-Baden), du 31 juillet au 26 septembre
badenbadenevents.de
jeppehein.net

vous pourriez aussi aimer