Le Nationalmusée um Fëschmaart raconte D’Histoires et d’art

Jean-Louis Gilson dit frère Abraham, Adam et Ève pleurant la mort d’Abel, 1776, Collection Musée Gaumais. Photo de Tom Lucas / MNAHA // Jean-Louis Gilson genannt Bruder Abraham, Adam und Eva beweinen den Tod Abels, 1776 Sammlung Musée Gaumais. Foto von Tom Lucas / MNAHA

D’Histoires et d’art plonge dans le Luxembourg des Lumières, à travers l’œuvre de onze peintres. 

Comme un voyage dans le temps, le Nationalmusée de Luxembourg met en lumière 36 portraits, natures mortes et productions religieuses peints au XVIIIe siècle. Accrochés du sol au plafond, ils se succèdent le long d’un unique pan de mur, recouvert d’un bleu de Prusse. Le visiteur se retrouve transporté dans un salon d’antan, foulant l’épais tapis rouge, découvrant tout d’abord la mine de plomb sur papier Province de Luxembourg offrant la clé de la capitale à la Sainte-Vierge. Une œuvre phare de Jean-Louis Gilson, à qui l’on doit aussi le mélancolique et clair-obscur Adam et Ève pleurant la mort d’Abel. Ses travaux voisinent avec l’empereur Léopold II d’Autriche, tout de rouge vêtu, réalisé par Pierre Maisonet. Est également exposée l’huile sur toile de Jean-Pierre Mathaei, Cigogne et vase à fleurs sur un socle. Éclatante, la flore brille au milieu de dorures rougeoyantes, près de son oiseau de bon augure. Particulièrement prolifiques, les artistes témoignent d’une période picturale riche dans l’histoire de l’art du pays. Chaque tableau est ainsi projeté en miroir, sur une deuxième cloison, et accompagné d’enregistrements audiovisuels renseignant sur son contexte de création.


Au Nationalmusée um Fëschmaart (Luxembourg) jusqu’au 28 janvier
nationalmusee.lu

> Atelier pour adultes Le XVIIIe siècle en peinture avec le peintre Julien Fallesen les 18/01 (17h30), 20 & 21/01 (14h)

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne