Fast & Furious

Les Strasbourgeois de V8 designers, chargés de mettre de la couleur dans le Nouvel Hôpital Civil (NHC), privilégient toujours l’idée plutôt que la forme. Rencontre avec un duo qui en a sous le capot.

Fraîchement diplômés de l’Ésad, Pierre Bindreiff et Sébastien Geissert créent V8 en 2005 et répondent, dans la foulée, à l’appel d’offre de la Cave de Ribeauvillé qui veut revoir son espace de dégustation-vente. Tchin-tchin : la coopérative vinicole retient leur projet. Depuis cinq ans, ils alignent créations d’objets (la chaise à six pieds 6 FTC, la boule de Noël aérienne Hélium réalisée pour le CIAV1…) et design d’espaces (le Musée du verre à Meisenthal, l’expo Chromamix 2 au MAMCS, prochainement le Musée de l’Œuvre Notre-Dame…) à la vitesse grand V. Le mode de fonctionnement de ces “Michel Vaillant” du design ? « On se frappe et après on s’embrasse. C’est une joute. La paternité de l’objet appartient aux deux », affirment-ils d’une seule voix dans leur nouvel atelier2 de la rue du Vieux-Marché-Aux-Vins qu’ils partagent avec architectes et graphistes. Les créations de V8 appellent à l’essence même des choses. « S’il n’y avait qu’un scooter, ça serait une Vespa, le standard. » Sans artifices, formellement basiques, techniquement assez simples, faciles en termes d’utilisation, elles font aussi preuve d’une certaine impertinence. Sur la cartographie du design, le duo serait quelque part entre l’ascétique Jasper Morrison, en moins monacal, et le conceptuel Maarten Baas (connu pour avoir carbonisé, puis coulé dans la résine des pièces maîtresses du mobilier), en moins iconoclaste.

La Bix des V8

La mécanique V8

Son credo : « Plus une question de moteur que de carrosserie ». Travail emblématique de la philosophie V8 : la scéno de l’expo collective Portraits de famille organisée début 2009 par L’Utile Ignorance3 à L’Appartement, lieu d’exposition strasbourgeois, mais également espace habité… Le tandem a pris parti de ne pas dissimuler les meubles, mais de les emballer de film plastique blanc afin de marquer leur présence tout en les fondant dans le décor. « C’est paradoxal, nous avons neutralisé l’espace en créant des ovnis de grande dimension. » Ce jeu habile reflète bien l’état d’esprit V8 qui a pour moteur de, discrètement, changer les archétypes, d’attaquer les conventions d’un monde trop étriqué. « Nous voulons bousculer gentiment les choses, notamment en défendant la notion de plaisir », explique Sébastien, illustrant ses propos par un projet de table, peu large, qui reprend les proportions de celles des fêtes de la bière, où les convives sont proches les uns des autres. « Certains designers dessinent beaucoup, nous pas », ajoute Pierre. « Pour la Bix (verre “de collection” édité par le CIAV, NDLR), nous avons simplement repris les codes de la canette métallique sur un modèle acheté dans un kebab. » Autre forme de glissement : Tblrne, chenet à poser dans la cheminée… bien qu’il ressemble à la barre chocolatée Toblerone. Les V8, qui veulent « altérer le regard stéréotypé sur les objets du quotidien afin de provoquer le débat », ronronnent pour l’art subtil du déplacement.

Silence : hôpital

Les V8 sont souvent « en rupture ». Cependant, pour leur projet – lauréat – soumis au NHC de Strasbourg4, le duo a proposé une option « en connivence avec le lieu », gageant sur la mise en couleur du bâtiment. Le jury a été séduit par les designers qui ont su entrer « non pas en conflit, mais dans un subtil dialogue avec l’architecture de Claude Vasconi », note Barbara Bay de la Délégation à la Culture des Hôpitaux universitaires, chargée de la commande artistique. Pour V8, la couleur n’est là que si nécessaire. Dans le NHC, elle fait en sorte que l’espace soit « moins uniformément gris » et a un rôle fonctionnel de signalétique intuitive. V8 s’est basé sur le code coloré des quatre ascenseurs et a réalisé un dégradé chromatique qui identifie les zones. Les couleurs apparaissent doucement, au fil des couloirs, avec cette « sorte de trame d’impression agrandie », tout au long des 90 000 m2. Afin d’« amener du sensible dans cet environnement très aseptisé, orthonormé, rigoureux », V8 a apposé, sur les murs des 90 salles d’attente, des bulles façon BD, au-dessus des chaises. Des éléments pop (on songe à Roy Lichtenstein), des dialogues (genre « T’as pensé à acheter du beurre ? ») qui offrent « des portes de sortie » aux patients. V8 a aussi placé un petit mobilier tout en rondeur, ressemblant fort à des Dragibus acidulés, autant d’éléments perturbateurs qui mettent « un peu de bazar » dans l’hôpital. Chassez le naturel, il revient en vrombissant.

1 Centre International d’Art Verrier de Meisenthal – www.ciav-meisenthal.fr

2 Gotham SCM, 24 rue du Vieux-Marché-Aux-Vins – www.gothamscm.com

3 Association pour la diffusion de projets artistiques et culturels – www.utile-ignorance.com

4 Le concours pour la première phase du grand programme du NHC date de 1993. L’appel à projets pour la commande artistique a été initié un an après son inauguration, qui eut lieu en mars 2008. Début des travaux, octobre 2010

www.v8designers.com

vous pourriez aussi aimer