La satire au pouvoir  

Imprimer cet article

Avec Vis-à-vis-à-vis, Frank Hoppmann caricature les chanceliers allemands et les présidents français qui se sont succédés depuis 1945.

La caricature est un art délicat qui se pratique sur le fil du rasoir : dans ce domaine, Frank Hoppmann est un maître, trouvant à chaque fois la juste distance entre réalisme et grotesque. Alternant et combinant les médiums – encre de chine, acrylique, crayon, aquarelle, etc. –, il livre une galerie de dirigeants tenant autant du grand guignol que de la danse macabre, travaillant plus particulièrement le grain de la peau : Jacques Chirac semble ainsi avoir un nez de poivrot couperosé, tandis que le visage de François Hollande est tavelée de taches répugnantes.

Certains sont traités avec plus de tendresse et semblent se répondre comme Helmut Schmidt et Georges Pompidou – aux sourcils ultra broussailleux – représentés avec leur inséparable clope. Angela Merkel est une sorte de walking dead hiératique, tandis qu’Helmuth Kohl séduit avec son énorme bouille prolongée par une mini-pipe ! Caustique et drolatique, Frank Hoppmann restitue le caractère de chacun à grands traits, ainsi François Mitterrand est-il florentin à souhait. Pour sa part, le Général de Gaulle, malgré un nez et des oreilles évoquant plus Dumbo qu’un être humain, n’est pas dénué d’une certaine grandeur.

Au Simplicissimus-Haus (Renchen), jusqu’au 22 juin

simplicissimushaus.de

renchen.de

 > Visites guidées bilingues : 09/04, 07/05 et 18/06 (15h & 16h30)

> Lecture-cabaret de Martin Graff, Le Big Bang luthérien (03/05, 20h)

 

Raphaël Zimmermann
Raphaël Zimmermann
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article