Christine Ott

Imprimer cet article

Last but not least, Christine Ott, compositrice et “ondiste” strasbourgeoise

Dernier regret d’avoir choisi un instrument si fragile et peu mobile.

Mon rêve serait de prendre mes Ondes Martenot et de jouer dans un lieu qui n’est pas forcément dédié à la musique, comme un violoniste peut le faire. Mon attitude vis-à-vis de la musique est très impulsive alors que les Ondes ne permettent pas la spontanéité.

 

Dernier instrument bizarre joué.

Le tank, une percussion métallique artisanale faite de bonbonnes de gaz recyclées.

Solitude nomade (2009) nous menait vers le Sud alors qu’Only Silence remains est d’allure plus nordique. Il est inspiré par un de vos derniers voyages.

Mon nouvel album s’inscrit dans la lignée minimaliste d’artistes comme Arvo Pärt ou Nils Frahm. C’est vrai que je suis très attirée par le Nord, notamment la Suède où je suis beaucoup allée.

Après Yann Tiersen, Radiohead, Cascadeur ou Têtes Raides, dernière collaboration.

Oiseaux-Tempête et Foudre! qui vont prochainement sortir un disque.

Dernier ciné-concert.

Lotte, mon amour, en duo avec Anne-Irène Kempf (alto et darbouka), sur des films d’animation en ombres chinoises de Lotte Reiniger.

Dernière bonne vibration.

Elle vient de la nature, des arbres en fleurs. Je ne suis pas naïve, comme on me l’a demandé lors d’une précédente interview, mais reste en admiration devant des choses simples.

Dernier désastre.

La “macdonaldisation” de la société. Dans la musique, il faut que ça soit le plus light possible pour pouvoir passer à autre chose au plus vite. C’est dur de continuer dans ces conditions, en étant notamment obligée de me passer d’ingénieur du son pour des raisons de coût. J’aimerais souligner que j’ai de plus en plus de mal à jouer dans ma propre ville. Je devrais quitter la région ?

gzh66_sleeve

Dernier album.

Only Silence remains, édité par Gizeh Records (sortie le 20 mai)

www.gizehrecords.com

 

En concert :

 

À l’Espace Christian Dente (Paris), vendredi 13 mai (solo)

www.manufacturechanson.org

 

Au Taps Scala (Strasbourg), mercredi 10 août (Au Fil de l’onde)

www.taps.strasbourg.eu

 

Au Cinéma La Passerelle (Rixheim), jeudi 24 novembre (Tabu)

www.christineott.fr

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article