Punk is political : L’opus Can’t Wait to Be Fine du groupe We Hate You Please Die

We Hate You Please Die © Lucie Marmiesse

Ils sont rouennais, jeunes et révoltés. Avec Can’t Wait To Be Fine, les quatre enfants terribles de We Hate You Please Die (WHYPD) signent un opus engagé.

Compositions furieuses et textes à la brasillante sincérité, entre courroux, désinvolture ou désabusement. Avec leur énergie débordante et un nom de groupe tiré du film de geeks Scott Pilgrim vs. The World, les quatre amis rouennais de We Hate You Please Die jettent sur la scène rock hexagonale des lueurs vives d’incendie depuis leur formation en 2017. Après un premier album brut de décoffrage, Kids Are Lo-Fi (2018), qui leur a valu une bonne place dans le circuit des scènes indés de France, Raphaël Balzary (chant), Chloé Barabé (chant, basse), Mathilde Rivet (batterie) et Joseph Levasseur (guitare) reviennent avec un épique deuxième opus intitulé Can’t Wait To Be Fine.

Entre grunge et punk garage, le quatuor normand déverse en douze rutilantes chansons sa rage adulescente face au monde pourri – avec ou sans pandémie – dont sa génération se voit l’héritière malgré elle. Répression policière (Paula), racisme et patriarcat (Vanishing Patience), neuroatypie (DSM-VI ou Barney), masculinité toxique et agressions sexuelles (Exorcise) : tout y passe, non sans une salutaire dose d’ironie et d’auto-dérision… D’humour désespéré, dirons-nous plutôt.


À L’Autre Canal (Nancy) vendredi 10 décembre
lautrecanalnancy.fr
Édité par Kids Are Lo-Fi Records, 2021
kidsarelofirecords.bandcamp.com

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne