Po-Cheng Tsai présente Floating Flowers au Escher Theater

© Chang Chih Chen

Po-Cheng Tsai célèbre son père et la tradition bouddhiste des Floating Flowers, offrandes en forme de lanternes flottantes.

Sur l’île de Taïwan, la fête des fantômes se tient avec fastes et sérieux. Le chorégraphe Po-Cheng Tsai s’inspire des célébrations traditionnelles bouddhistes auxquelles son père l’emmenait. Si l’artiste s’est détourné de sa foi, il n’a pas oublié l’importance de ce rituel visant à s’attirer les bonnes grâces des divinités en écrivant ses vœux les plus chers sur des lanternes flottantes. Sa pièce en forme de cérémonie pour huit interprètes, enveloppés jusqu’à la taille de mousseline, leur donne des airs de méduses. Au-dessus de jupons à crinoline, les bustes se désaxent et ondulent, apportant quelque chose d’abyssin sur une musique cristalline. Souvent, un solo se détache, accentue son individualité tout en révélant l’immuable force collective. Les gestes vifs, entre danse contemporaine et kata, sont soulignés par arrêts brefs et quand tout s’emballe, la musique se fait plus percussive. La lumière froide et texturée jaillit au milieu d’un plateau plongé dans l’obscurité. Le jeu de jambes libéré, les jupons blancs s’empoignent et se relèvent dans un mouvement de balancier révélant ce qu’ils cachaient jusqu’alors. Les danseurs accélèrent l’unisson, laissant l’un d’entre eux, immobile, en contrepoint au centre d’un tourbillon ravageur.

Po-Cheng Tsai : Floating Flowers

Au Escher Theater (Esch-sur-Alzette) mardi 20 février

theatre.esch.lu

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne