La vie de château

© Günther Bayerl

Escapade à Rastatt, étape essentielle dans le voyage culinaire à travers l’Histoire proposé cet été par les Staatliche Schlösser und Gärten du Bade-Wurtemberg.

La cité de Rastatt est un des bijoux les plus remarquables du réseau des Staatliche Schlösser und Gärten, structure chargée d’administrer plus de cinquante sites d’exception regroupant les plus beaux châteaux, jardins, couvents et autres joyaux patrimoniaux du Bade-Wurtemberg. Dans une programmation estivale centrée sur les Arts de la table1, le lieu étincelle de mille feux. Les lieux, devrions nous plutôt écrire, car la ville allemande (de près de 50 000 habitants) abrite deux châteaux, exceptionnels témoignages de l’architecture baroque. Construit sur le modèle de Versailles au début du XVIIIe siècle pour le margrave Louis-Guillaume de Bade-Bade (1655-1707)2, le Residenzschloss est une pure merveille où stucs élégants et fresques délicates dialoguent avec finesse dans un écrin dont les volumes sont agencés avec un goût exquis : accueilli par une impressionnante statue en or de Jupiter – n’y voyez aucun lien avec le président de la République française – tenant la foudre, le visiteur découvre un art de vivre placé sous le sceau du plus intense raffinement qui se manifeste dans les espaces profanes et sacrés puisque l’Église de la Sainte-Croix avec ses tentures brodées et ses sculptures est un pur chef-d’œuvre.

Photo d’Arnim Weischer (Schloss Favorite, Eremitage)

Tout aussi excitante est la visite du Schloss Favorite, fastueux château destiné à la chasse et aux plaisirs érigé entre 1710 et 1727 par la jeune margrave Sibylla Augusta (1675-1733) après le décès de son époux. « Là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté », pourrait-on écrire pour paraphraser Baudelaire. Incroyables sols colorés de scagliola imitant à la perfection le marbre, murs gainés de faïence ou encore collections uniques de verres et de pièces de porcelaine d’Asie et d’Europe (avec notamment le plus bel ensemble venu de Saxe du continent et des centaines d’objets de très haute qualité signés Meissen) qui explique le surnom de l’endroit – le château de porcelaine – et permet à l’esprit de vagabonder, imaginant les somptueux banquets qui ont dû se tenir ici ! Le lieu le plus étonnant de l’édifice demeure néanmoins une historique “cuisine d’apparat” qui ne servit jamais, mais dont le rôle était d’être un espace de monstration – avec ses assiettes, pots, cruches et autres plats à la fois simples et luxueux – où Sibylla pouvait faire étalage de son luxe et de sa puissance devant ses hôtes ! Notre coup de cœur ? Une petite chapelle nichée dans le parc, précieux ermitage dont l’austérité contraste avec le faste du château où la maîtresse des lieux aimait se retirer, loin de l’agitation de la cour !


1 Voir Poly n°208
2 Il fut surnommé “Louis le Turc” pour avoir victorieusement combattu les Ottomans

Au Residenzschloss et Schloss Favorite Rastatt, jusqu’au 30 décembre
schloss-rastatt.de
schloss-favorite-rastatt.de
schloesser-und-gaerten.de
tisch-tafel-2018.de

> Concert Rossini au Residenzschloss Rastatt avec le Vocalensemble Rastatt & les Favorites, 21/07 (20h) et 22/07 (11h)
> Exposition dans l’ermitage intitulée Représentation et Retrait (21/07-21/10)
> Pique-nique en blanc cet été (surveillez le site pour avoir la date !)
> Visites guides en français sur réservation info@schloss-rastatt.de

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne