Last but not least : Daniel Cohen

Imprimer cet article

Questions à Daniel Cohen, directeur du Festival européen du Film fantastique de Strasbourg.

Des souvenirs marquants du dernier festival.

La projection en plein air de SOS Fantômes, place du Château avec plus de 2 000 spectateurs, et la venue de Tobe Hooper, réalisateur de Massacre à la tronçonneuse.

Dernier coup de flip.

Devant They Look like people, en sélection cette année : un film totalement paranoïaque mettant en scène deux colocataires. L’un est persuadé que l’autre est un extra-terrestre qui lui veut du mal.

Dernier record de fréquentation pour la Zombie Walk.

L’an passé nous avons dépassé les 4 000 participants… selon la police !

Dernière volonté avant l’apocalypse.

Craquer mon slip ou garder la tête sur les épaules ? La dualité de ma personnalité m’empêche de trancher…

La Nuit du chasseur (diffusé dans le cadre de la rétrospective Kids in the Dark) essuya un véritable échec à sa sortie. Dernier chef-d’œuvre mésestimé.

Dans le cinéma fantastique, beaucoup de réalisateurs sont mal considérés. Mario Bava, notamment, a fait des pépites – Danger : Diabolik ! par exemple –, c’est un grand chef opérateur, créant des atmosphères baroques ou pop.

Stung (présenté durant Les séances de Minuit) met en scène des guêpes tueuses mutantes : c’est la dernière fantaisie gore.

Nous avons eu des zombies / castors, une araignée géante attaquant une ville… Actuellement, il y a un retour à ces films d’exploitation typiques des années 1950. Sharknado, une histoire de requins volants, fait actuellement un carton. C’est viral !

Dernière innovation.

L’Oculus Rift, outil permettant de voir un film en réalité virtuelle. Une sensation incroyable à découvrir lors de cette édition.

Festival européen du film fantastique, à Strasbourg, aux cinémas Star et autres lieux (Shadok, place Saint-Thomas…), du 18 au 27 septembre

+33 (0)9 52 83 73 88

www.strasbourgfestival.com

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article