Silly Boy Blue revient avec Eternal Lover

© Louis Lepron

Après ses Breakup Songs, Silly Boy Blue revient en tournée avec son second opus, Eternal Lover, boosté par l’envie de revanche. 

La Nantaise Ana Benabdelkarim, dont le pseudo Silly Boy Blue est né sous les auspices d’un morceau vintage de David Bowie, n’en finit pas de brûler les étapes en traçant un sillon bien à elle. Autrice, compositrice et interprète de chansons en anglais, mêlant mélancolie d’amours défuntes, émotion brute et sensibilité lâchée entre riffs de guitare bien pesés, la voilà qui – déjà ! – se réinvente en partie dans son nouvel album. Ne vous fiez pas au titre Eternal Lover, elle n’est plus l’amante en peine, mais plutôt cette jeune femme prête à en découdre, pleine de résilience, capable de s’inspirer d’un « ex sacrément relou » pour conjurer ses blessures en chanson (Not a friend). 


Les relations toxiques, elle connaît, mais arrive aujourd’hui à trouver les ressources pour atteindre l’exutoire en son art. La musique adoucit les mœurs et cicatrise les blessures chez celle qui ose pour la première fois chanter a cappella (I Don’t Look Good When I Cry), travailler des ambiances plus rock et friser la pop débridée (Cindy). S’autoriser l’audace de (vraies) chansons d’amour, de nappes new wave. Surtout, qu’après le prix des iNOUïS au Printemps de Bourges et une nomination aux Victoires de la musique, l’avenir semble dégagé. 


À La Laiterie (Strasbourg) vendredi 8 décembre, à La Poudrière (Belfort) samedi 9 décembre et aux Trinitaires (Metz) jeudi 14 décembre
artefact.org poudriere.comcitemusicale-metz.fr 

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne