Marco Berrettini chorégraphie Sorry, Do the Tour. Again !

Marco Berrettini : Sorry, Do the Tour. Again ! © Cyril Porchet

Marco Berrettini revient à ses amours pour les marathons disco de son adolescence dans Sorry, Do the Tour. Again !

Pour la génération de Marco Berrettini, John Travolta est une icône. Celle d’une époque où le disco, juste avant l’éclosion du hip-hop, régnait sur les clubs du monde entier. Il y a plus de deux décennies, le chorégraphe – qui fut, à ses 15 ans, champion allemand de disco ! – revisitait les marathons de danse dans lesquels se pressaient de jeunes gens affublés de numéros pour danser jusqu’à ne plus en pouvoir. Vêtus de pattes d’eph’ et chaussures à talon sur fond de hits de Donna Summer, Sylvester ou Boney M., les interprètes se prêtent au jeu de sacraliser des pas de danse populaire, entrés dans l’imaginaire collectif grâce notamment au cinéma (Saturday Night Fever). Mais c’est du côté plus grinçant de Cassavetes que penche Berrettini, s’inspirant d’Opening Night (1977) et d’un essai de Peter Sloterdijk (Règles pour le parc humain, Fayard / Mille et une nuits, 1999) afin de développer une critique acerbe du développement de la compétitivité – nourrie d’une bonne dose de narcissisme – jusque dans les loisirs de masse. De poses cultes à icônes de publicité, les danseurs ne s’appartiennent plus vraiment dans cette société du spectacle.

Marco Berrettini : Sorry, Do the Tour. Again !

Au Théâtre Ledoux (Besançon) mardi 4 et mercredi 5 avril

les2scenes.fr

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne