Le Journal d’Hélène Berr à l’Opéra national du Rhin

Adèle Charvet © Le Philtre

Créé dans une version scénique à l’Opéra national du Rhin, Le Journal d’Hélène Berr de Bernard Foccroulle est une œuvre bouleversante. 

Décrivant la vie sous l’Occupation à Paris, entre avril 1942 et février 1944, Le Journal d’Hélène Berr a touché Bernard Foccroule en plein cœur. Le compositeur a décidé de transformer le texte écrit par une jeune femme solaire de confession juive, « pour que les autres sachent », en un monodrame intime pour mezzo (la géniale Adèle Charvet qui passe avec aisance du parlé au chanté), pianiste et quatuor à cordes. Cette pièce est construite en deux parties, entrecoupées par le troisième mouvement du Quatuor n°15 de Beethoven, fragment puissamment mystique. 

OPÉRA | LE JOURNAL D’HELENE BERR | Présentation Alain Perroux

Entre atonalité de la Seconde école de Vienne et élancements romantiques, l’œuvre épouse les demi-teintes d’une histoire allant de moments de bonheur que narre la jeune étudiante passionnée de musique, à instants d’horreur absolue. Dans sa mise en scène, Matthieu Cruciani a privilégié la sobriété en utilisant des rideaux de tulle, à la semblance de pages blanches, pour une proposition évanescente et élégante qui préserve « une forme de danger et d’inquiétude », résume le co-directeur de la Comédie de Colmar.


À la Comédie de Colmar du 3 au 8 décembre, au Théâtre de Hautepierre (Strasbourg) du
13 au 21 décembre et à La Sinne (Mulhouse) vendredi 12 janvier 2024 

operanationaldurhin.eu 

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne