Jean-Simon Roch crée Stella, la boule de Noël de Meisenthal 2023

© Communauté de Communes du Pays de Bitche

Signée Jean-Simon Roch, Stella évoque la grâce d’une ballerine enchaînant les pirouettes. Rencontre avec le créateur de la boule de Noël 2023 du CIAV de Meisenthal.

Vous “domptez” les matières naturelles, particulièrement le bois, sous la forme de théâtres d’objet cinétiques, mais c’est la première fois que vous vous essayez au verre. Comment est née Stella ?
Au départ, je cherchais un lieu d’exposition pour un autre projet, puis au fil des discussions avec le CIAV, nous avons décidé de travailler ensemble. Contrairement au bois qui se modèle par extraction de matière, le verre mute tout au long de sa mise en forme. Ce comportement singulier m’a toujours fasciné et j’ai de suite été séduit par la perspective de jouer avec ce matériau, même si j’ai surtout dessiné et observé les artisans de Meisenthal !

Vos créations fusionnent l’art et le design. Comment cela a-t-il orienté la conception d’un objet utilitaire, d’ordinaire sorti d’usine ?
C’est la première fois que j’imagine une production en série, ce qui implique une multitude de contraintes techniques, comme la nécessité première de réaliser plusieurs exemplaires identiques. Ma seconde interrogation portait sur la possibilité pour cette boule de plaire autant par elle-même, qu’en tant qu’élément d’un ensemble de décorations. Mes projets naissent généralement d’une farandole de bibelots pour laquelle je conçois une scénographie pensée spécialement, donc c’était un vrai défi pour moi. Cela nous a menés à insister sur l’aspect miroitant et la transparence, pour que la lumière s’y reflète et danse sur les vagues qui l’encerclent.

Jean-Simon Roch
Jean-Simon Roch : Stella © Communauté de Communes du Pays de Bitche

En parlant de danse, cette boule peut tourner sur elle-même comme une toupie !
Je souhaitais donner l’illusion de la matière encore en fusion, en pleine métamorphose, y compris lorsque la pièce se tient simplement debout, immobile. Lancée à pleine vitesse, elle ondule sous la lumière, évoquant la robe vaporeuse d’une danseuse virevoltant. Stella est l’étoile, la dernière ballerine à remonter sur scène pour saluer le public. Lui donner ce prénom, c’était aussi faire d’elle une petite personne, une convive à part entière avec un caractère bien affirmé !

Animer l’inerte, c’est votre spécialité…
On peut dire que c’est ma signature ! La rotation m’est venue instinctivement. Sachant la fragilité du verre, j’ai voulu pousser l’expérimentation le plus loin possible.

Cette expérience ouvre-t-elle la porte à une plus ample exploration de la verrerie ?
Les qualités plastiques du matériau me donnent envie de l’utiliser pour intégrer des effets d’optiques à mes créations, ou encore faire l’expérience du moulage, ce que ne permet pas une matière comme le bois. Cela reste toutefois un artisanat à part entière, donc je ne pense pas pouvoir m’y consacrer seul mais en collaboration, ce serait avec plaisir.

Jean-Simon Roch : Stella © Communauté de Communes du Pays de Bitche

En vente dans les Offices de Tourisme de la plupart des villes du Grand Est, au CIAV (Meisenthal) et au marché de Noël de Strasbourg (24 €)

ciav-meisenthal.frjeansimon.fr

À GAGNER 4 X 1 BOULE
JOUEZ SUR INSTAGRAM & FACEBOOK

vous pourriez aussi aimer
Achetez Cialis Achetez Viagra Achetez Ivermectin Acheter Du Viagra En Ligne Acheter Du Levitra En Ligne