Familee

Reisende III, 150 x 200cm, 2021, %l auf Leinwand(Chang Min Lee)

À Offenbourg, se déploient les peintures et dessins délicats d’un couple coréen installé en Allemagne, Chang Min & Eun Hui Lee.

Si leurs œuvres ont des personnalités affirmées, elles se répondent néanmoins avec élégance comme reliées par d’invisibles passerelles. D’un côté, la grâce des dessins d’Eun Hui Lee, souvent inspirés d’expériences du quotidien transcendées par un imaginaire espiègle : un croissant posé sur une assiette voisinant avec des baguettes est traité sur le mode hyperréaliste, un couple fatigué portant un sac de courses se meut avec mollesse, d’étranges “hommes ballons” invitent à la rêverie…

Animées d’un même esprit, ses toiles mêlent l’onirisme à la contemplation comme ces trois vues de fenêtres d’une infinie mélancolie ou Derrière la porte, qui renvoie curieusement à certaines compositions de Gerhard Richter. De l’autre côté, Chang Min Lee, son époux, aime représenter d’improbables jungles et des animaux sauvages : sa série Run, où pingouin, rhinocéros, zèbre, etc. sont montrés en train de courir est saisissante. Puissamment colorées, ses peintures aux teintes souvent pop nous emportent dans des forêts primitives éclatantes, parfois peuplées de singulières créatures.


À la Städtische Galerie (Offenburg), du 17 juillet au 14 novembre
galerie-offenburg.de

vous pourriez aussi aimer