Zoom sur une ville : Sarrebruck

Imprimer cet article

Sarrebruck a le charme discret des villes à dimension humaine où il fait bon errer, au fil des constructions baroques signées Friedrich Joachim Stengel, mais aussi des nombreuses institutions culturelles qui jalonnent cette cité prise dans un écrin de nature.

Après une enrichissante balade architecturale dans la ville, s’impose une visite du Château de Sarrebruck dont l’originalité réside en une construction en son sein : de verre et d’acier, elle est signée Gottfried Böhm (prix Pritzker 1986). Les beaux jours arrivés, les Sarrebruckois se donnent rendez-vous à l’arrière de l’édifice pour manger sur le pouce une saucisse sarroise (demandez une Lyoner im Brötchen) en écoutant un concert en plein air et contemplant la vue, imprenable. Pour un moment de repos bien mérité, on traverse l’Alte Brücke, pont (piéton) érigé par Charles Quint en 1546 avant de se diriger vers le Marché Saint-Johann. Attablé en terrasse, devant une Karlsberg Urpils bien fraîche, on profite des premiers rayons du soleil printanier en admirant la fontaine dessinée par Stengel – notamment auteur de l’impressionnante Ludwigskirche (1775) – qui a marqué la cité de sa patte. Pour déjeuner, rendez-vous dans l’enchanteresse Fröschengasse qui regorge de restaurants, mais aussi d’accueillantes boutiques.

LUDWIGSKIRCHE_SAARBRUECKEN_yaph_print

Sur scène

Ne pas se laisser trop bercer par la douceur de vivre qui irrigue la ville : il serait dommage de ne pas profiter de la bouillonnante activité culturelle. Exemple avec l’initiative transfrontalière Perspectives, festival franco-allemand dédié aux arts de la scène. Les férus de spectacle vivant se rendront au Saarländisches Staatstheater qui présente des pièces, ballets et opéras dans un cadre néoclassique, mais aussi dans deux autres lieux investis par le Théâtre National de la Sarre, Alte Feuerwache (dans une ancienne caserne) et Sparte4, avec une programmation plus avant-gardiste et des concerts de musiques actuelles. La Saarlandhalle propose quant à elle des manifestations d’envergure, qu’il s’agisse de rencontres sportives ou d’événements culturels.

Saarbrücker Schloss2_ab_print

Sur les cimaises

Impensable de ne pas rendre visite aux collections du Saarlandmuseum – Alte Sammlung, allant de la Renaissance au XIXe siècle, et aux œuvres essentielles de sa Moderne Galerie, notamment Der Blaue Reiter de Franz Marc, mais aussi des toiles de Kirchner ou de Pechstein. On y découvre l’exposition “cosmique” dédiée à Gregor Hildebrandt (Sterne streifen die Fluten) jusqu’au 24/04 et le Skulpturengarten, vaste jardin de sculptures permanent où trône notamment la Vénus sans bras (1920) de Maillol. La création contemporaine ? Elle est célébrée sous toutes ses formes (peinture, vidéo, installation…) à la Stadtgalerie établie dans un ancien hôtel.

Heribert Friedl ohne Titel (Sarabriga) Installationsansicht Stadtgalerie Saarbrücken Foto Anton Minayev

Sentir Sarrebruck

La Stadtgalerie Saarbrücken expose deux artistes très différents l’un de l’autre (jusqu’au 24/04) : l’autrichien Heribert Friedl avec l’exposition Passager, une installation murale qui raconte l’histoire de Sarrebruck à travers ses odeurs (visite avec l’artiste le 24/04, 16h). La vidéo Paint it black du japonais Takehito Koganezawa, aborde la notion de temps en filmant le mouvement de son pinceau, imbibé de peinture noire, sur des surfaces transparentes. L’artiste multimédia fera une performance le 17/04 (16h).

www.stadtgalerie.de

Bons plans :

Europa-Galeria

Immense centre commercial situé près de la gare, avec plus d’une centaine d’enseignes. Le shopping se mêle à l’histoire : Europa-Galeria

est installé dans les anciens bureaux des mines de la ville. On peut y trouver des articles de mode, mais aussi y admirer sa façade, son escalier de fonte ou son magnifique sol carrelé.

www.europagalerie.de

Le Garage

Rock, métal et electro : pour faire le plein de super… concerts !

www.garage-sb.de

Blau

Boîte de nuit, pour voir la vie en bleu, sur le dance-floor.

www.blau-niteclub.de

Filmhaus

Très belle salle, très chouette programmation pour ce ciné de type “art & essai” engagé dans l’annuel Festival Max Ophüls qui défend le jeune cinéma germanophone.

www.filmhaus-saarbruecken.de

GästeHaus Klaus Erfort

À la pointe de la gastronomie allemande, Klaus Erfort propose une cuisine d’une extraordinaire précision.

www.gaestehaus-erfort.de

Jens Jakob Das Restaurant

Un chef étoilé, Jens Jakob, pour une adresse incontournable.

www.jjdasrestaurant.jensjakobgourmetworld.com

Hotel Am Triller

Ambiance “Légendes de la Saare” ou “Musées de Paris”? Dans cet hôtel original, les chambres, réalisées par de artistes de la région, sont personnalisées. Confort, design, délicieuse restauration… et savoureuse bière estampillée Triller’s Bier!

www.hotel-am-triller-saarbruecken.de

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article