Zoom sur une ville : Luxembourg

Imprimer cet article

Un petit tour dans la capitale du Grand-Duché à Vél’oh! suffit à contredire les clichés associés à une cité, non réductible à son PIB, qui se révèle polyglotte, cosmopolite, ouverte à la création d’aujourd’hui.

Luxe(mbourg), calme, volupté, money et c’est tout ? Des fortifications, une vieille ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco, des banques, mais pas de vie ? Pour se rendre compte de la dimension contemporaine de cette cité millénaire, une visite du plateau du Kirchberg s’impose, non pas pour les institutions européennes qui s’y trouvent mais afin de voir deux mastodontes incontournables : la Philharmonie et le Mudam. Pour le premier, Christian de Portzamparc (prix Pritzker 1994) a conçu un bâtiment comme protégé par une impressionnante colonnade, un “filtre-façade” entourant l’établissement aux formes arrondies. Une bâtisse de 20 000 m² toute en courbes, un geste architecturalement fort et une acoustique à la pointe proposant des concerts qui font événement (comme le London Symphony Orchestra dirigé par Sir Simon Rattle dans une programme Messiaen / Bruckner, 11/04). Le Mudam, bâtisse volumineuse de pierre et de verre conçue par Ieoh Ming Pei dans le Park Dräi Eechelen imaginé par le paysagiste Michel Desvigne est un musée d’Art contemporain offrant une programmation audacieuse (David Altmejd ou John Stezaker). En ce moment, ne pas rater l’exposition Geography of Time (jusqu’au 28/08) de Fiona Tan, artiste qui questionne la relation entre histoire personnelle et collective, menant une réflexion sur le temps.

Main_Entrance_from_the_top_-_photo_Wade_Zimmerman

Art d’hier & d’aujourd’hui

Retour au centre-ville pour se rendre à un autre lieu dédié à la création contemporaine : le Casino Luxembourg. En travaux durant quelques mois pour un lifting de ses espaces (par l’architecte luxembourgeoise Claudine Kaell), l’institution a rouvert ses portes le 22 mars, jour de son 20e anniversaire. À cette occasion, plusieurs expositions furent inaugurées, notamment celle de Lara Almarcegui, artiste espagnole ayant sondé les couches souterraines du Casino, dont les salles sont construites en plâtre, pour y interroger « son pendant minéral », Le Gypse (jusqu’au 04/09). À proximité, de très nombreux établissements culturels sont concentrés : le Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg, le Musée national d’Histoire naturelle (situé dans la ville basse à laquelle on accède grâce à un ascenseur) , le Musée national d’Histoire et d’Art ou encore la Villa Vauban. Ce musée des Beaux-Arts, installé dans une villa bourgeoise du XIXe siècle rénovée et agrandie au milieu des années 2000, conserve des peintures, sculptures ou gravures allant du XVIIe au XXIe siècle. Jusqu’au 26/06, il propose une immersion picturale et sensorielle avec l’exposition Les cinq sens dans la peinture, à travers des toiles de Sébastien Stoskopff, de Simon de Vos, Philip van Dijk, Luca Giordano…

Quartier_Gare_Copyright_Ville_de_Luxembourg

Danse contemporaine & rock d’avant-garde

Le spectacle vivant ? Il l’est, plus que jamais, grâce à des événements tels que le Printemps musical (jusqu’au 27/04 avec, dans diverses salles de la ville, les concerts du saxophoniste Joshua Redman ou du trompettiste Ibrahim Maalouf) ou Les Émergences (11-30/04), initié par le très actif Centre de création chorégraphique luxembourgeois TROIS C-L. Au programme de cette manifestation, des pièces de danse contemporaine signées par Hannah Ma ou Giovanni Zazzera & Sergio Mel. Citons aussi le Grand Théâtre (qui présente Ça ira (1) Fin de Louis de Joël Pommerat, les 22 & 23/04, en français) ou le Théâtre des Capucins.

Grand Théâtre_MG_3334 1©Ville de Luxembourg_Fränk Weber

Pour les musiques actuelles, direction Esch-sur-Alzette, ancienne cité sidérurgique à proximité de Luxembourg, à La Rockhal (concert de La Femme, 20/04 voir page 73), ensemble de trois salles de concerts (6500, 1200, et 200 personnes) et la Kulturfabrik. Lieu de diffusion (musique, danse, arts plastiques…), cette salle est également un espace de création et de résidence. Le 30/04, la Kufa accueille Out of the Crowd, festival de musique indépendante (grand frère du festival We are young team) conviant, pour sa treizième édition, le post-punk de Ought (signé sur le label Constellation) ou les expérimentations de Mouse On The Keys. L’événement est organisé en collaboration avec un centre culturel lui aussi ouvert sur de nombreuses disciplines, Les Rotondes, installé dans deux anciennes remises de locomotives à vapeur circulaires (de 1875) à la gare de Luxembourg. Espace d’exposition sous une magnifique coupole, salle de concert dans un immense cube de bois, lieu de spectacles et ateliers dans la « structure durablement provisoire » nommée Container City, voici un lieu alternatif et inventif qui accueille notamment le show rock du très inspiré DIIV (09/04).

Sur les pas des grands maîtres

Avec H. Craig Hanna, c’est un artiste majeur de la scène mondiale qui est exposé au MNHA de Luxembourg (jusqu’au 26/06). De saisissants portraits sur plexiglas permettant des effets chromatiques des plus surprenants oscillent entre inspiration issue des maîtres du passé (Rembrandt et Vélasquez en tête) et ultra-contemporanéité.

H Craig Hanna

www.mnha.lu

Bons plans :

Le génial électronicien mexicain Murcof met en musique la version restaurée du chef-d’œuvre de Fritz Lang Metropolis (1927) à la Cinémathèque de Luxembourg (11/05) : des textures sonores avant-gardistes, un film de SF tristement visionnaire.

www.cinematheque.lu

Rawdish

Installé dans une ancienne boutique de chaussures dont le mobilier a été recyclé, l’adresse propose une belle carte végétarienne dans un cadre soigné et immaculé : c’est beau, c’est bon, c’est bio.

www.rawdish.bio

Beet 

Pour son cadre léché et ses appétissants burgers et falafels. « Conscious food and beverages » qu’ils disent !

www.beet.lu

Mesa Verde

Institution luxembourgeoise proposant une cuisine végétarienne. Plusieurs fois dans l’année, ce restau “world” se métamorphose en danse-floor electro…

www.mesa.lu

Yamayu Santatsu

Pour les gestes chorégraphico-culinaires du chef, Monsieur Ozawa, en salle de ce restaurant japonais.

www.resto.com/yamayusantatsu

Cathy Goedert

« Eat local, eat fresh » : tel est le crédo de cette pâtissière ayant œuvré aux cotés de Thierry Marx, qui propose ses délices sucrés – comme le Cocobounty ou le Chocpecania – dans une boutique archi actuelle.

www.cathygoedert.lu

De gudde Wëllen

Café-concert programmant des événements quotidiennement ou presque : le très bon groupe electro luxembourgeois Sun Glitters (13/04) ou Basia Bulat (20/04).

www.deguddewellen.lu

Melusina 

Un club + un restau… depuis 1984 !

www.melusina.lu

Club + Restaurant seit 1984!

Bouneweger Stuff 

Bar et restau sympa, parfait pour les brunches du dimanche.

www.bounewegerstuff.lu

Bar und Restaurant, perfekt für den Sonntagsbrunch.

Les Rives de Clausen

Ensemble de bars et de boîtes de nuit, sur le site d’une ancienne brasserie, dans la ville basse, haut lieu festif.

Interview

Un café toujours dans son jus !

Meliá

Dans le quartier des affaires, il a été édifié par l’architecte luxembourgeois Jim Clemes. 161 chambres lumineuses, un design contemporain, un hôtel situé à quinze minutes du centre-ville.

www.melia.com

La Pipistrelle

Autre style, autre ambiance avec cette adresse qui nous propose un « chez vous ailleurs », dans le quartier du Grund, dans la ville basse. Quatre suites de caractère dans un écrin historique.

www.pipistrelle.lu

Schueberfouer : grande fête foraine annuelle (19/05-07/09)

www.fouer.lu

Concerts et animations en plein air en été : www.lcto.lu

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article