Yop la Bam !

Imprimer cet article

Une scène locale en pleine ébullition et, depuis pile un an, une nouvelle salle qui brille comme une lanterne dans la nuit messine : la BAM. Bilan d’anniversaire.

Ces dernières années, la capitale lorraine est écrit en majuscules sur la carte musicale hexagonale, grâce à la Boîte À Musique (BAM), équipement dédié aux musiques actuelles qui fête son première anniversaire, et à des gens de la trempe de Chapelier Fou, Grand Blanc ou Marietta, artistes d’origine messine qui ont pris leur envol (inter)nationalement. Si la salle en béton immaculé signée Rudy Ricciotti n’a pas pour mission principale de mettre en selle les nouveaux talents, elle y contribue et accompagne certains musiciens en résidence, comme Chapelier Fou, en 2014.

La BAM (1 115 places) complète l’offre en concerts rock, rap ou electro de la Ville, déjà dotée des Trinitaires au centre-ville. La nouvelle structure permet d’accueillir des grosses têtes d’affiche (Woodkid, pour l’ouverture de la salle, Chinese Man ou Christine & the Queens) qui n’auraient pas pu se produire dans la Chapelle des Trinitaires avec ses 350 places, mais aussi d’inviter, dans des conditions optimales, des projets plus confidentiels mais XXL comme La Colonie de Vacances, regroupant quatre formations : Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin. « Les Trinitaires ne sont pas que le club de la BAM », souligne Laurent Vergneau, directeur du Pôle des Musiques actuelles de Metz En Scènes4. Celui-ci évoque un « bilan positif, une belle intégration dans le quartier populaire de Borny » et une fréquentation « très satisfaisante » par rapport aux projections faites. En un an, la BAM a accueillie 23 000 personnes, sans faire de l’ombre aux Trinitaires (13 000 personnes cette année).

Les deux lieux comptabilisent une totalité 140 représentations : à peu près 80 aux Trinitaires et 60 à la BAM. Parmi les noms s’étant produits dans cette dernière, citons le chanteur syrien aux grosses lunettes de soleil Omar Souleyman, Peter Hook de Joy Division / New Order, le marseillais Akhenaton, le rappeur star Mos Def (dans le cadre du festival Freeeeze), Hollie Cook (durant les Nuits zébrées de Nova) ou le crooner nordique Jay-Jay Johanson. Pour son anniv’, la BAM organise une fête mêlant le dub d’Ez3kiel, l’electro-pop messine de FloatingArms, la performance live de Marco Barotti et sa batterie pneumatique et d’autres surprises. Pfff… on souffle la bougie.

À Metz, fête de la BAM (avec Ez3kiel, Floating Arms + des visites, des installations…), samedi 19 septembre

+33 (0)3 87 20 03 03

www.trinitaires-bam.fr

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article