Vins & Bulles

Imprimer cet article

Deux récentes bandes dessinées scénarisées par Éric Corbeyran entraînent leur lecteur dans l’univers feutré des vins de Bordeaux. Santé !

La saga Châteaux Bordeaux est désormais bien établie : cette grande fresque familiale dessinée par Espé (de son vrai nom Sébastien Portet) et scénarisée par le très prolifique Éric Corbeyran, permet de découvrir l’univers complexe du vin avec des albums aux titres signifiants : Le Domaine, Le Classement, L’Œnologue… Intitulé Le Courtier, le sixième opus de la série est la suite des aventures d’Alexandra Baudricourt. La charmante jeune fille a repris le domaine du Chêne courbe, mais doit s’établir sur le marché et trouver le courtier idéal. Bien plus qu’un simple intermédiaire, il s’agit, dans l’univers complexe et codifié du Bordelais, d’un personnage central. « Son opinion sur le prix de tel vin, la qualité de tel cru, l’état du marché, vaut bien davantage que ce rôle d’entremetteur entre le producteur et le négociant », expliquent Hugues Lawton et Jean Miailhe dans leurs Conversations et souvenirs autour du vin de Bordeaux. Mais qui choisir ? Le jeune et séduisant Nicolas Noiret qu’elle rencontre au Salon Vinexpo ou Patrick Dorgemont qui la fait inviter à la très prestigieuse Fête de la Fleur du Château Kirwan ? Sur fond de rivalités issues de la Seconde Guerre mondiale et de crise familiale – puisqu’il y a de l’eau dans le gaz entre François Baudricourt et sa femme Claire – se déploie une intrigue cohérente dont le didactisme n’est pas absent (on apprend, par exemple, l’origine de la célèbre bouillie bordelaise) servie par un dessin réaliste d’une belle élégance, deux aspects que l’on retrouve dans un autre album qui se déroule à quelques encablures du Médoc. Dans le deuxième volet du Sang de la vigne, Éric Corbeyran nous entraîne en effet dans le sauternais. Intitulée Noces d’or à Yquem, cette nouvelle enquête (adaptée du roman de Jean-Pierre Alaux et Noël Balen) de l’œnologue star Benjamin Cooker (rendu célèbre à la télévision par Pierre Arditti sous le nom de Benjamin Lebel) débute par une macabre découverte. Deux corps étranglés dans leur paisible maison située à quelques encablures du château mythique. Qui pouvait leur en vouloir ? Quelle est le rôle de leur petite-fille, charmante et volage, qu’ils ont élevée ? Les dessins réalistes et efficaces de Sandro Masin accompagnent le héros dans la résolution d’une affaite complexe, étant bien entendu que « le vin est une énigme, la solution est au fond du verre ».

Le Courtier, tome 6 de Châteaux Bordeaux et Noces d’or à Yquem, opus 2 du Sang de la vigne sont parus chez Glénat (13,90 €, chacun)

www.glenat.com

 

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article