Une seule humanité

Imprimer cet article

Textes, dessins ou photos : les nombreux contributeurs au projet éditorial Décamper livrent leurs impressions et regards sur les camps de réfugiés. Un ouvrage qui se lit en musique…

« Juste un sourire peut-être juste pour apaiser ta plaie / Un regard complice pour te rappeler l’Humanité », rappe Keny Arkana. Un message fraternel porté par le collectif Décamper, soit une centaine de journalistes, écrivains, médecins ou photographes afin de parler, dans un ouvrage éponyme, « de l’exil et de ce qui les relie à des millions de personnes qui, fuyant l’instabilité politique, les violences sociales, la précarité économique, font l’expérience aujourd’hui du déracinement et de la séparation », écrivent Samuel Lequette et Delphine Le Vergos.

Les initiateurs du livre ont fédéré des personnalités livrant réflexions et témoignages sur les réfugiés, comme celui, dessiné et poignant de Lisa Mandel qui a sillonné les camps, les “jungles” du nord de la France, en compagnie de la sociologue Yasmine Bouagga. Les 300 et quelques pages se parcourent en écoutant le CD qui y est glissé, avec des titres signés Keny Arkana, Dominique A, Ibrahim Maalouf ou Bachar Mar-Khalifé.

 

Édité par La Découverte (24 €)

www.editionsladecouverte.fr

 

Rencontre avec Frédéric Touchard, documentariste ayant participé à Décamper, et d’autres intervenants, à Saint-Pierre-aux-Nonnains (Metz), dimanche 9 avril (14h), lors de la table ronde intitulée Accueillir

www.fraclorraine.org

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article