Une Odyssée intellectuelle

Imprimer cet article

Paysages de Télémaque dans l’île de Calypso, papier peint panoramique, Paris, vers 1818. Manufactures Joseph Dufour, Desfossé et Karth, © Les Arts Décoratifs, Paris / Laurent Sully Jaulmes

À l’occasion du tricentenaire de la disparition de Fénelon (1651-1715), une exposition de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg rappelle l’importance de cet aventurier de la pensée.

Qui fut Fénelon ? Un intellectuel du Grand siècle pourrait-on résumer. Théologien, écrivain, pédagogue, théoricien de la littérature et de l’esthétique, penseur politique… Cet homme d’église, longtemps archevêque de Cambrai, eut une influence sur ses contemporains avant d’être considéré comme un précurseur des Lumières. Les multiples visages de l’auteur des Aventures de Télémaque – roman qui connut un succès stratosphérique jusqu’à la fin du XIXe siècle – sont décrits dans cette riche exposition qui présente livres rares, tableaux (Les Funérailles de Phocion, exquise toile de Poussin), estampes ou précieux objets comme une pendule toute homérique. On y découvre aussi la postérité de Fénelon dont l’ouvrage phare inspira près de quarante opéras et ballets. Pensons à Idomeneo, re di Creta de Mozart ou Télémaque de Scarlatti.

À Strasbourg, à la Bibliothèque nationale et universitaire, jusqu’au 14 août

+33 (0)3 88 25 28 00 – www.bnu.fr

 

Imprimer cet article