Une Juste

Imprimer cet article

Biographie d’une femme extraordinaire, Irena est une BD pleine de pudeur plongeant dans une période tragique de l’Histoire.

L’histoire est celle d’Irena Sendlerowa (1910-2008) qui travaillait au service d’aide sociale de la mairie de Varsovie : pendant la Seconde Guerre mondiale, elle réussit à faire sortir plus de 2 500 enfants juifs de l’enfer du ghetto de la capitale polonaise, en prenant tous les risques. La destinée de cette Juste parmi les nations est narrée dans une trilogie en bande dessinée (dont les deux premiers volumes viennent de paraître) scénarisée de main de maître par un duo bien rôdé composé du prolifique Jean-David Morvan – à qui l’on doit la saga Sillage, mais aussi l’excellent SpyGames – et de Séverine Tréfouël. Pour mettre en images cette histoire tragique, il fallait un trait d’une grande délicatesse : mission accomplie haut la main par David Evrard qui évite les principaux écueils du genre, le réalisme outrancier et voyeuriste ou l’indécence version La Vie est belle. Le dessin est rond, tend vers des univers d’enfance rassurants… sans être infantilisant. Le dessinateur et son coloriste – chapeau, Walter Pezzali ! – réussissent à faire un salutaire grand écart : parler d’un sujet d’une intense gravité avec sensibilité et pudeur sans amoindrir ou alourdir la force du propos. Ne reste plus qu’à plonger dans la destinée extraordinaire d’une femme ordinaire qui a su rester au service de ses idéaux humanistes… quoiqu’il arrive.


Le Ghetto
et Les Justes, les deux premiers volumes de la trilogie Irina sont parus chez Glénat (14,95 € chacun)

www.glenatbd.com

Dédicace de David Evrard et Jean-David Morvan vendredi 21 avril chez Tribulles (Mulhouse) et samedi 22 avril chez Ça va buller (Strasbourg)

www.canalbd.net/tribulles

www.canalbd.net/ca-va-buller

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article