The Mask

Imprimer cet article

L’Ososphère se diffuse sur cinq soirées. À découvrir : Mad Mike, figure mythique de la techno, ou Claptone, qui avance également masqué.

L’Ososphère demeure une entité mouvante, épousant différentes formes et se produisant en divers lieux. À la rentrée, le festival des cultures électroniques se recentre sur La Laiterie et se déroule sur cinq dates pour autant de nuits dédiées aux vétérans techno comme aux jeunes pousses house.

À découvrir durant l’événement : les prestations toniques de Sam Paganini, Marek Hemmann, Claptone ou Trunkline et les lives colorés de Club Cheval ou du jeune Møme, adepte des sons éthérés.

Le samedi 24 septembre est consacré à la maison techno allemande Kompakt, habituée du festival, qui envoie son plus digne représentant, Michael Mayer, et Superpitcher, dans un registre plus pop. Beats affutés, mélodies entêtantes et transe collective… Jeudi 22 septembre, L’Oso nous convie à vivre un moment technoïde historique en compagnie de Mad Mike, monstre sacré de Detroit et fondateur du label Underground Resistance, qui présentera son projet Depth Charge (machines + claviers) en compagnie de Mark Flash. La révolution est en marche.

À La Laiterie (Strasbourg), du 22 au 30 septembre

www.artefact.org

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article