Stuttgart, visite d’une cité du futur

Imprimer cet article

Capitale du Bade-Wurtemberg, Stuttgart est mondialement connue pour être le berceau de l’automobile. Découverte d’une cité entièrement tournée vers le futur.

Au milieu d’un enchainement de collines, de parcs et de forêts, Stuttgart est entourée par les vignes. Pour s’en faire une idée, rien de tel que de gravir les 92 marches de la Bismarck Tower afin de profiter d’une vue panoramique à 360°. L’industrie automobile a fait la renommée de cette ville où Gottlieb Daimler et Carl Benz révolutionnèrent le monde avec une invention célébrée au Musée Mercedes-Benz (plus de 16 500 m2, 160 modèles sur 9 niveaux) comme au Musée Porsche, énorme vaisseau blanc de 140 mètres de long reposant sur trois noyaux de béton signé Delugan Meissl retraçant l’histoire légendaire de la marque ayant détourné l’emblème de la ville pour faire son logo.

Schlossplatz_StuttgartAvant les grosses cylindrées, on avait déjà l’âme de bâtisseurs : le galant Château Solitude de style rococo aux jardins sublimes où l’on se pressait au XVIIIe pour voir les représentations théâtrales de l’époque, le Nouveau Château, imaginé par le Duc Carl Eugen de Wurtemberg (1744-1793) comme un second Versailles, dernier édifice baroque (avec des traces de style classique, rococo et empire) de ce type de toute l’Allemagne où il fait bon faire une pause à côté d’une fontaine monumentale. Autre édifice remarquable, la Markthalle, marché couvert resplendissant d’Art nouveau (1910), la Stuttgart Hauptbahnhof aux lignes caractéristiques de la Nouvelle Objectivité ou encore la cité de la Weißenhofsiedlung, témoignage de l’architecture moderniste dédiée au Corbusier.

Kunstmuseum_StuttgartLes amoureux des arts fileront du côté de l’Opernhaus ou au Kunstmuseum, superbe cube de verre (Hascher Jehle Architektur) entièrement dédié à l’Art moderne et contemporain qui recèle la plus riche collection au monde d’œuvres d’Otto Dix. Le prix Pritzker James Stirling bâtit la Neue Staatsgalerie (qui consacre une belle exposition à de Chirico jusqu’au 3 juillet) à proximité de la Staatsgalerie (Rembrandt, Cranach l’Ancien, Monet…). Les amateurs d’étrangeté iront flâner au Musée de la Bible ou à celui dédié au Cochon. Les hotspots ne manquent pas : Marienplatz au sud pour les activités de loisirs et Bohnenviertel pour le lèche-vitrine et les balades romantiques. ce “quartier des haricots” qui était le slum de Stuttgart est aujourd’hui le repère des boutiques hype et des hipsters de tous poils !

À ne pas manquer
> Giorgio de Chirico – Magic of Modernism, Staatsgalerie, jusqu’au bis 03.07.
> WTA Porsche Tennis Grand Prix 2016, Porsche Arena, 16.-18.04.
> Fête de printemps, Cannstatter Wasen, 16.04.-08.05.
> Stuttgarter Schlosskonzerte – Nuit Mozart, Nouveau Château, 16.04.

Se Restaurer
Délice
Une étoile Michelin et une salle avec vue sur la cuisine. – www.restaurant-delice.de
o> Brauhaus Schoenbuch
Belle brasserie pour une cuisine souabe régionale. – www.brauhaus-schoenbuch.de
Biergarten Schlossgarten
Brasserie en plein air au jardin du Nouveau Château. – www.biergarten-schlossgarten.de
Sky Beach
Une plage installée sur le toit d’un immeuble. Imparable ! – www.skybeach.de

Où dormir
Steigenberger Graf Zeppelin
Luxe, calme et volupté. – www.steigenberger.com
Le Méridien Stuttgart
Hôtel design situé en face du schlossgarten, a proximité des lieux culturels. – www.lemeridienstuttgart.com
Gasthof zum Lamm
Un 3 étoiles familial dans une maison typique à colombages. – www.lamm-stuttgart.de

Daniel Vogel
Daniel Vogel
Journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article