Sophia Aram

Imprimer cet article

Last but not least : Sophia Aram entre Ludovine de la Malbaise sur France Inter et un djihadiste québécois sur scène.

Dernière page blanche face à une actu bien noire.

Nice.

 

Dernière fois où vous vous êtes fait siffler dans la rue.

Il y a deux mois, je suis passée au Stop en Vélib’. Il était agent de police, du coup j’ai été polie et lui aussi.

 

Dernier coup de gueule.

Je n’en ai pas vraiment, mais la dernière opération de communication de Macron dans Paris Match m’a amusée, quand on se souvient du service après-vente qu’il nous avait servi quelques mois plus tôt en qualifiant l’interview de sa femme dans Match « d’erreur de communication ». Aujourd’hui, avec un taux de chômage aussi élevé et l’omniprésence de la menace terroriste, c’est le genre de sorties dont on se passerait bien.

Dernier coup de cœur.

Devant l’haltérophilie aux JO de Rio, une discipline trop ignorée à mon goût.

 

Dernier souffre-douleur après Nadine Morano.

Je n’ai pas de souffre-douleur, d’ailleurs, sur le volume d’inepties proférées par Morano, je n’en ai pas relevé plus d’un pour cent.

 

Dernier fou rire sur scène ou à l’antenne.

Le jour où le téléphone d’un des vigiles du théâtre s’est mis à sonner l’appel à la prière en pleine représentation. Le fou rire est venu après l’explication.

 

Dans vos spectacles, comment faire pour réagir aux dernières nouvelles.

Une partie des brèves est actualisée régulièrement, certains thèmes de fond sont aussi adaptés en cours de tournée. L’actualité est une source d’inspiration continue, aucune raison de s’en priver.

Pour votre dernière chronique de la saison, vous étiez costumée en Reine Elisabeth II. Pourquoi se déguiser à la radio.

Parce que ça fait rire les collègues. Je m’étais déjà déguisée en ange pour ma première chronique à une époque où elles n’étaient pas filmées.

 

Dernière fois où vous vous êtes dit : « Jusqu’ici tout va bien. » 

Sur France 2 en décembre 2013. Depuis, c’est une devise.

 

Dernier spectacle.

Le fond de l’air effraie.

 

À La Filature (Mulhouse), mardi 27 septembre (date supplémentaire, car le mercredi 28 est complet)

www.lafilature.org

 

À La Salle Europe (Colmar), vendredi 30 septembre

www.salle-europe.colmar.fr

 

Au Théâtre d’Auxerre, jeudi 6 octobre

www.auxerreletheatre.com

 

La Commanderie (Dôle), vendredi 4 novembre

www.doledujura.fr

 

À La Salle Jean Favre (Langres), mardi 15 novembre

 

Au Théâtre Gabrielle Dorziat (Epernay), mardi 22 novembre

www.theatrelesalmanazar.fr

 

Au Théâtre Municipal (Charleville Mézières), mardi 6 décembre

www.charleville-mezieres.fr

 

À L’Arsenal (Metz), mardi 24 janvier

www.arsenal-metz.fr

 

À La Salle Poirel (Nancy), mercredi 25 janvier

www.poirel.nancy.fr

 

À La Maison du peuple (Belfort), vendredi 10 mars

www.ville-belfort.fr

 

À La Mac (Bischwiller), samedi 25 mars

www.mac-bischwiller.fr

 

www.sophia-aram.com

 

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article