Welcome to the death club

L’exposition de danses macabres des Musées de Strasbourg nous convie à un dernier tango dans le bassin rhénan, au milieu d’œuvres de la fin du XVe siècle à nos jours. Mortel !

4.06.16

Never mind the future

Retour vers le futur numérique à L’Espace multimédia gantner avec l’exposition Anarchronisme qui, au milieu de Machines à perturber le temps, sème un vent d’anarchie dans un monde où règne l’informatique.

6.05.16

© Mathieu Pernot, Les Implosions, Meaux, 17 avril 2005 - Photographie noir et blanc, 100 x 130 cm - Collection Frac Alsace

Les vestiges du chaos

Regroupant des acquisitions récentes du Frac Alsace, l’exposition Parmi les floraisons du ciel incertain, commissionnée par Emmanuel Guigon, fait l’effet d’un petit séisme. Gare aux secousses.

5.05.16

Le retour à la terre

La Villa est un Centre d’interprétation du patrimoine archéologique situé à Dehlingen, à proximité des vestiges d’une villa gallo-romaine. Une bâtisse restaurée et une extension contemporaine aux lignes pures signée nunc architectes.

4.05.16

Give me the light

Au Musée Zoologique de Strasbourg, l’exposition Lumière ! invite les curieux à Explorer l’impossible, ce phénomène physique complexe au rôle prépondérant – mais pas exclusif ! – sur la vie.

4.05.16

Silence is sexy

Musique concrète, cinéma pour les oreilles constitué de paroles enregistrées, de sons captés et de phases silencieuses. Difficile de définir l’art du nancéien Dominique Petitgand, un des invités de Musique Action.

27.04.16

Karlsruhe, pas si calme… 

Née il y a un peu plus de 300 ans, la cité n’en possède pas moins une riche histoire qui constitue les racines d’un présent bouillonnant. Partons visiter Karlsruhe, pas si calme que son étymologie (le repos de Karl) pourrait le laisser croire.

4.04.16

Francfort : l’art au-delà de l’euro

Avec sa célèbre skyline qui se détache sur les bords du Main, Francfort n’est pas qu’une place forte financière. Presque intégralement reconstruite après 1945, la cité, où trône une sculpture kitsch rendant hommage à l’euro, bouillonne de culture.

4.04.16

Tweet again

À L’Espace Apollonia, l’exposition Lost, de Michael Bielicky et Kamila B. Richter, invite le spectateur à se perdre dans le flux de l’info qui inonde notre société.

4.04.16

Émail Diamant

Un bel hommage au talent des artistes peignant les plaques publicitaires en tôle et en émail de jadis.

4.04.16

A bigger splash

Pour sa nouvelle exposition sous forme de carte blanche à la HEAR, la Fondation François Schneider nous invite à de grands Plongeons dans des œuvres iodées ou chlorées.

3.04.16

Devant moi, le déluge

Au Centre Pompidou-Metz, Sublime nous place face aux Tremblements du monde mêlant des œuvres d’hier et d’aujourd’hui qui soulignent la fascination toujours actuelle des artistes pour la nature menaçante.

2.04.16