Résonnez trompettes

Imprimer cet article

©Olivier TISSERAND

Cinq jours de festival, 200 concerts (entièrement gratuits), 19 scènes, 1 600 musiciens, pour la plupart amateurs, venus d’une trentaine de pays et 80 000 spectateurs : la 31e édition du FIMU (Festival international de Musique universitaire) s’annonce protéiforme ! Placé sous le parrainage d’Erik Truffaz (01/06, CSC de la Pépinière), l’événement met la trompette à l’honneur dans un réjouissant mélange des genres, entre world, classique, jazz, improvisation… Reflets de cette diversité, la tradition tchétchène de Pankassi, le rock belge de Wallace Vanborn, la classe classique du Jugendorchester der Blasmusikschule de Kehl ou encore l’electro inspirante et planante d’Awir Leon. La ville sera investie par un tsunami musical où le promeneur passe en quelques hectomètres d’une ambiance veloutée jazzy aux notes sacrées d’un Te Deum. Encore quelques pas et il plonge dans des expérimentations sonores bizarroïdes ultra-contemporaines. Le FIMU est décidément à des années lumières de la soupe musicale qu’on nous sert trop souvent : il permet d’aiguiser son sens musical et de se laisser gagner par la fête… Pour ceux qui ont encore quelque chose entre les oreilles. (P.R.)

 Dans différents lieux (Belfort), du 1er au 5 juin

fimu.com  

Photo © Olivier TISSERAND

Imprimer cet article