Reims

Imprimer cet article

© Carmen Moya – OT Agglomération de Reims

Dans les rues de Reims, Art et Histoire se mêlent indissolublement pour une circumnavigation pleine de charmes, entre légèreté des bulles de Champagne et profondeur de l’architecture gothique.

Une Cathédrale comme un ostinato de pierre avec son ange à l’énigmatique sourire, Mona Lisa sculptée. « La façade est une des plus magnifiques symphonies qu’ait chantées cette musique, l’architecture », écrivit Victor Hugo. La merveille gothique où furent sacrés les rois de France éclipse trop souvent la beauté d’une ville martyre en 14-18, dont la reconstruction doit beaucoup à Carnegie ou Rockefeller. Autre guerre, autre histoire : un musée rappelle que la reddition du Troisième Reich y fut signée par Jodl le 7 mai 1945. À Reims se nichent des joyaux comme la Basilique Saint-Remi qui palpite de douceur et d’émotion, un ensemble architectural Art déco unique, la place royale à l’altier classicisme ornée d’une statue de Louis XV ou la chapelle imaginée et décorée dans les sixties par Foujita, fraîchement converti au catholicisme. On retrouve le peintre (la cité, après une donation de 663 œuvres, abrite le plus grand fonds en Europe) dans les collections du Musée des Beaux-Arts qui font la part belle à l’école française avec des toiles de Poussin, Vouet, Boucher ou David… Le contraste est violent avec le Frac Champagne-Ardenne où se déploie World of interiors (jusqu’au 18/09), première expo monographique en France dédiée à Nate Lowman et ses collages, peintures et installations post pop, mélancoliques et désabusés. Reims se prête à la déambulation amoureuse, la main dans la main, dans un étrange romantisme à l’accent frenchie, les yeux levés vers les étoiles de pierre polychromes d’une Cathédrale illuminée chaque soir par le spectacle Rêve de couleurs (jusqu’au 11/09) et les oreilles ouvertes sur le répertoire classique irriguant les rues pour les Flâneries musicales (jusqu’au 12/07) qui accueillent des stars comme Nelson Freire. Le voyage peut aussi se faire souterrain avec de nombreuses visites de caves. Nos préférées ? Les Caves Taittinger, des crayères du IVe siècle abritant des milliers de bouteilles. Atmosphère glacée, odeurs terreuses et lumières tamisées pour une navigation 18 mètres sous la surface de la terre qui laisse d’impérissables souvenirs.

www.reims-tourisme.com

Hôtel de la Cathédrale À deux pas du monument emblématique de la cité, une adresse simple, sans fioritures, où passer de charmants instants. www.hotel-cathedrale-reims.fr

lemillenaire_entree

Le Millénaire Une Étoile au Guide Michelin pour ce restaurant au décor très contemporain où Laurent et Thibault Laplaige font des merveilles à quatre mains. On craque pour le bar breton à la plancha, fenouil confit, sauce à l’anis du père et du fils. www.lemillenaire.com

 Brasserie Flo Une adresse gourmande (avec de beaux fruits de mer) et un décor unique : fer forgé, boiseries, mosaïques, vitraux… www.floreims.com

 La Casa d’Urso Un restaurant italien, un vrai, et une atmosphère familiale pour une de nos adresses préférées à Reims. 03 26 04 29 78

Champagnes Taittinger À la sortie des caves, on peut acheter de merveilleux flacons comme ceux de la cuvée Comtes de Champagne. Totale extase. www.taittinger.com

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article