Red riot

Imprimer cet article

Maifeiertag, Darstellung von Demonstranten mit Bannern, 1928 Ivan Ivanovich Riznich Staatliche Porzellanmanufaktur

L’exposition Malevitch, Kandinsky et la porcelaine révolutionnaire illustre les avant-gardes à l’œuvre en Russie entre 1917 et 1927.

Après la Révolution bolchévique, la porcelaine est un véritable “or blanc” en Russie : présentant plus de 300 pièces (mais également dessins et esquisses) issues de la collection Tsarenkov, cette exposition entraîne le visiteur dans un univers spectaculaire. On y croise de fières statuettes de marins qui semblent sortis de Potemkine ou de Querelle et de prolétaires dont toute l’énergie est employée au bonheur du peuple, démontrant que l’agit-prop peut prendre des visages surprenants grâce à des créateurs comme Natalia Danko. Théière à la silhouette de locomotive, plats et tasses manifestent aussi les bouleversements artistiques à l’œuvre avec d’étonnantes pièces suprématistes signées Malevitch combinant formes géométriques et couleurs pures et autres créations constructivistes mettant clairement en lumière qu’à cette époque les avant-gardes artistiques étaient soviétiques. Comment ne pas craquer devant une assiette montrant un défilé du 1er mai aux accents futuristes où teintes et formes génèrent le mouvement vers un avenir radieux ou face à une autre évoquant un avion fait de parallélépipèdes rectangles délicatement assemblés ?

Dynamischer Suprematismus, 1923, Kazimir Severinovich Malevich, Staatliche Porzellanmanufaktur

Au Jouet Mondes Musée Bâle, du 22 avril au 8 octobre

swmb.museum 

 

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article