Pop star

Imprimer cet article

Andy Warhol, Goethe DR

Série complète des dix portraits de Marilyn Monroe, boîtes de soupe Campbell, visages de Mao : la Kunsthalle Messmer consacre une belle rétrospective à Andy Warhol.

Sous l’intitulé Andy Warhol, King of Pop Art sont réunies des pièces représentatives de la trajectoire d’un artiste qui a révolutionné la seconde moitié du XXe siècle, de ses dessins de jeunesse des fifties aux icônes que sont devenues ses portraits, un genre qu’il a profondément rénové. En systématisant le processus, il a portraituré un millier de personnes, célèbres ou inconnues. Warhol nous tend le miroir des vanités contemporaines créant, par la répétition, un hallucinant sentiment de vertige. À l’image de la production de masse en usine, ce véritable factory worker est aussi un serial painter. Débutée quelques jours après la disparition de Marylin, l’intégralité d’une de ses plus célèbres séries est ici montrée à côté d’œuvres aussi importantes que Flash, hallucinante variation sur l’assassinat de Kennedy. Notre coup de cœur ? Le portrait de Goethe prouvant qu’entre l’auteur du Traité des couleurs et l’artiste pop existent d’étonnantes Affinités électives.

À Riegel am Kaiserstuhl, à la Kunsthalle Messmer, jusqu’au 27 septembre

+49 (0)76 42 92 01 620 – www.kunsthallemessmer.de

 

Raphaël Zimmermann
Raphaël Zimmermann
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article