Pop indé : mode d’emploi

Imprimer cet article

Dans un double hommage à Nick Hornby et à Georges Perec, Philippe Dumez, avec Basse fidélité, se remémore ses émois musicaux sur un ton humoristique et sur le mode du « Je me souviens ».

 

Je ne connais pas personnellement Philippe Dumez, auteur bien connu des fans de pop indé, mais nous avons de nombreux souvenirs en commun. Comme lui, je me souviens avec émotion du générique synthétique (et un peu flippant) de Temps X, de la grenouille du clip / dessin animé de Love is All, mais aussi de la reprise live de Ceremony par Xiu Xiu (à Stimultania, en ce qui me concerne), de la sortie du fascinant People are Strange, album de reprises ascétiques de Stina Nordenstam, de la chanteuse nommée… Bruno qui apparaît sur La Relecture et Le Mariage chinois de Katerine ou de la version promo d’Elephant de White Stripes envoyée exclusivement en vinyle aux journalistes.

 

 

Dumez évoque une “musicassette” de Tintin et le Temple du soleil, le 45 tours de Voulez-vous danser grand-mère ?, un CD live de Pixies acheté à deux, une cassette VHS avec le documentaire Nous, les enfants du rock, des 33 tours de Talking Heads ou de Leonard Cohen acquis pour trois francs six sous et bien d’autres accumulés avant d’être revendus par la suite, des fichiers mp3 remplissant son disque dur mais jamais écoutés, des titres « streamés jusqu’à plus soif ». Basse fidélité – réactualisation de l’ouvrage 39 ans ½ pour tous (2011) – est un ego trip composé d’une multitude de souvenirs qui narrent, en filigrane, l’histoire de la musique et ses supports.

 

 

Tout au long de cette brève aventure (sous-terraine) musicale, Dumez nous confie quelques anecdotes amusantes et / ou très personnelles : « Je me souviens qu’au premier concert de Dominique A au Passage du Nord-Ouest, il y a cette fille que je connais. Je reviens le lendemain et elle est là à nouveau, et tous les matins, quand je me réveille, elle est encore là. » C’est ce qu’on appelle de la haute fidélité.

 

Philippe Dumez, Basse fidélité

Édité par Le Mot et le Reste

www.lemotetlereste.com

 

 

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article