Mine de cuivres

Imprimer cet article

© Louis Gantiezh

Après Rag’n Boogie (04/03), entrée en matière jazzistique où le pianiste Sébastien Troendlé s’essaye à conter l’histoire du genre, les Heures Musicales du Kochersberg, treizièmes du nom – désormais dirigées par Sébastien Lentz, corniste à l’Orchestre philharmonique de Strasbourg – prennent une tonalité cuivrée. Est en effet reçu le Quintette de l’Opéra national de Paris (26/03) composé de deux trompettes, d’un cor, d’un trombone et d’un tuba. Ils proposent une promenade à travers les époques et les styles, de Jean-Sébastien Bach à Georges Delerue, prince de la BO qui obtint l’Oscar en 1980, pour la musique du film I love you, je t’aime, en passant par les fulgurances d’une transcription de Carmen de Bizet ou les sonorités de la Renaissance de Giovanni Gabrieli. Dernier concert de ce mini festival maxi attachant, Doctor Swing & Mister Hip (01/04) : le Saint Louis Blues Band y mixe standards du jazz et compositions de Tower of Power ou Electro Deluxe. (H.L.)

À l’Espace Terminus (Truchtersheim), du 4 mars au 1er avril

www.hmko.blog

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article