Métal hurlant

Imprimer cet article

Photo de Matt Jencik

Avis de tempête sur la Franche-Comté et au bord du Lac Léman où Impetus fera souffler un vent mauvais et résonner des sonorités fougueuses.

À l’affiche de ce festival impétueux ? Des types chevelus en pantacourts hyper en colère et des geeks à lunettes supra concentrés. Des chants gutturaux, du matraquage de batterie, des riffs rageurs et des expériences soniques inédites. Les grandes lignes de ce double événement énervé ? Un gros nom : celui des hard-rockeurs mythiques de Suicidal Tendencies (14/04, Moloco), accompagnés du batteur Dave Lombardo. Des propositions plastiques : She’s Lost Control, expo inspirée par Joy Division, aux Docks, et Du son et des tâches d’encre au Moloco. Beaucoup de curiosités : le breton Erwan Keravec (06/05, Le Rockhatry) qui décoiffe les bigoudènes lorsqu’il explore les possibles de sa cornemuse ; l’américain Matt Jencik (28/04, Le Bourg et 08/05, SAS) et son ambiant guitaristique, version cool du post-rock agité de Slint, et France Mutant (08/05, Catering Café Music), étrange collectif faisant rimer sadomasochiste avec Les Choristes !

Au Romandie, aux Docks, au Bourg et à La DatchaQuartier du Flon (Lausanne), du 27 au 29 avril

Au Moloco (Montbéliard), à La Poudrière et au Rockhatry (Belfort), au Catering Café Music (Héricourt) et au SAS (Delémont, Jura suisse), du 5 au 8 mai

 

impetusfestival.com  

 

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article