Luce

Imprimer cet article

Luce, lauréate de la Nouvelle Star 2010 qui a sorti un disque très Chaud

Votre premier long format partait un peu trop dans tous les sens alors que votre dernier est très cohérent. Vous vouliez resserrer le propos.

Pour Première Phalange, j’avais peur de perdre les gens, je voulais bien faire, mais m’y suis mal pris… J’avais 20 ans et j’en ai 26 aujourd’hui : beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Avec mon second disque, j’ai trouvé ma patte, mon style, et suis allée à l’essentiel, grâce à Mathieu Boogaerts qui m’a accompagnée.

Dernière collaboration qui vous ferait rêver après Boogaerts, Katerine ou Orelsan.

Je me méfie des rêves : étant très fan de Katerine, présent sur mon premier album, mon rapport avec lui a été assez compliqué car il a fallu désamorcer tout ce que je fantasmais de lui pour travailler d’égal à égal. C’était délicat à gérer…

 

Comment la Luce adulte cohabite avec la Luce enfant ces derniers temps.

J’ai repris des cours de théâtre et j’ai moins de temps pour flâner, être dans la contemplation… mais je m’octroie toujours des droits liés à l’enfance comme manger tout un paquet de bonbons et avoir mal au ventre après. Quand je monte sur scène, j’ai toujours l’impression d’avoir 10 ans !

« J’ai trop bu » affirmez-vous dans L’Été noir. Dernière cuite.

Lundi, nous avons improvisé une sortie dans un bar à Paris : c’était très agréable de boire des coups et de danser jusque tard. J’adore faire la fête, mais mets trois jours à m’en remettre.

Dernière reprise.

Ce soir (jeudi 4 février, NDLR), au Théâtre du Rond-Point pour une soirée dédiée à Rita Mitsouko (avec -M-, Izïa ou Olivia Ruiz) où je reprendrai Andy et Ding Dang Dong.

 

Dernière émission de téléréalité regardée.

Je n’ai pas de télé.

 

Dernier coup de blues.

Ça m’arrive très régulièrement et je règle ça avec du chocolat.

 

Dernière grosse bêtise méritant une fessée.

J’ai mangé tout le chocolat.

 

Dernier album.

Chaud, édité par Tôt ou Tard

www.totoutard.com

 

Au Cheval Blanc (Schiltigheim), vendredi 11 mars

www.ville-schiltigheim.fr

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article