Doc Gynéco

Imprimer cet article

Last but not least : Doc Gynéco, cool flow, Sarko, Angot, libido…

Dernier jet d’huile sur le feu.

Lors des avant-dernières présidentielles.

C’est la dernière fois que vous vous êtes dit que Gynéco et Sarko étaient deux noms qui allaient bien ensemble.

On nous demande un renouvellement permanent, dans tous les domaines, mais en politique, je vois les mêmes mecs depuis que je suis enfant ! Donc, je ne soutiendrai plus personne. Un artiste est sensé être de gauche, mais on verra bien qui défendra tel politicien aux prochaines élections. Il y aura sans doute des surprises.

Dernier moment où vous vous êtes dit C’est beau la vie.

Ce matin ! Oui, c’est beau la vie. Je le dis, même lorsque je le pense moins : c’est mon métier d’exprimer ça, en musique !

Dernier regret.

Personne n’est parfait. J’ai fait des erreurs, mais rien de grave. Quelques petites bêtises…

Dernière bêtise, alors.

Bahhh, les conneries que je fais le plus sont liées aux meufs. Je n’ai jamais réussi à me poser…

Dernier Frotti-Frotta.

Hier soir ! [Il s’adresse à une femme qui s’approche de lui : « Tiens, justement, on parlait de toi ! Oui oui, en bien. »] Je te l’avais dit : je ne peux pas résister.

Dernier bide.

Je joue au foot avec l’Olympique Montmartre et la dernière fois, on s’est pris une valise ! J’aime bien cette expression, mais ça dépend de qui l’utilise. Si c’est Tapie, elle signifie autre chose ! [Il se marre longuement]

Dernier moment A.M.E.R.

L’actualité crée beaucoup d’amertume, alors il faut trouver des solutions pour aller de l’avant : moi je fais des chansons, toi des articles et on verra si la culture peut changer les choses…

Dernier album.
Réédition spéciale 20e anniversaire de Première consultation, édité par Warner

www.warnermusic.fr

 

 

À La Laiterie (Strasbourg), mercredi 9 novembre, à La Passerelle (Florange), jeudi 10 novembre, à La Commanderie (Dôle), vendredi 11 novembre et au Zénith (Paris), vendredi 18 novembre

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article