Dites-le avec des fleurs

Imprimer cet article

Le Centre rhénan d’Art contemporain convie la plasticienne berlinoise Natalie Czech à investir son espace avec des œuvres marquées par le poids des mots et le choc des images.

Avec le titre à rallonge de son expo, Natalie Czech annonce la couleur : One can’t have it both ways and both ways is the only way I want it (On ne peut avoir une chose et son contraire et la chose et son contraire sont les seules choses que je veux). L’artiste joue avec les mots et manipule les images, elle crée des hypertextes et des mises en abîme sous forme de propositions plastiques percutantes en plusieurs séries : Il pleut by Guillaume Apollinaire (à partir du célèbre calligramme du poète), Poems by Repetition, etc. Pour Critic’s Bouquets, l’artiste interroge le langage des bouquets : en fonction de leur composition, de la symbolique des espèces, des couleurs choisies ou du nombre de fleurs, ils peuvent être porteurs d’un message. Ainsi, Natalie Czech a demandé à des auteurs d’écrire une critique d’exposition avant de réaliser un bouquet “à lire” à partir de chaque texte, de le photographier et de le tendre vers le spectateur : il est tenu par une main, comme si un inconnu vous offrait des fleurs. Selon Elfi Turpin, directrice du Crac Alsace, « voilà donc comment une exposition produit un texte, qui produit un bouquet, qui produit une image. »

Jusqu’au 18 septembre, au Crac Alsace (Altkirch)

www.cracalsace.com

Pen / Shirt (working title), 2016
113.5 x 77,3 cm; Archival Pigment Print with glued 3D form
Courtesy: Natalie Czech; Capitain Petzel, Berlin; Kadel Willborn, Düsseldorf
Copyright: VG Bild-Kunst, Bonn

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article