Compagnie aérienne

Imprimer cet article

Tourner Autour de Violette et virer Rouge Tomate, c’était déjà très bienAujourd’hui, Madame veut nous emmener Une heure au ciel. Attention, ascension !

Au départ de cette nouvelle création de Tartine Reverdy, il y a le « besoin d’air, de liberté, de ciel bleu, de mettre le nez en l’air ». 18 heures de vol jusqu’en Inde du Sud, pour rejoindre un amoureux auront suffit à poser les premiers mots. Une certaine Ambiance au ciel vue à travers les yeux d’un enfant. « C’est gai » et « C’est vraiment super ». La langue est simple, mais riche et politique. « Devenir un oiseau, dériver dans le vent, migrer où il fait beau, pas de frontière là-haut », ne sont pas des paroles en l’air. Des nuages aux doigts, des oiseaux aux oreilles, la compagnie Tartine Reverdy est un objet volant identifié jeune public mais, comme il n’y a pas d’âge pour se voir pousser des ailes, tout le monde sera du voyage… en avion, sans pilote, mais avec deux hôtesses, un steward et tout un tas d’instruments de vol pour donner aux chansons le goût de l’ailleurs. Accordéon, glockenspiel, kazoo, duduk, percussions, basse, contrebasse, guitalélé, senza ou mégaphone, pêle-mêle et tous azimuts.

Sur scène, le trio se sert des courants chauds pour s’envoler tutoyer les dieux de l’Olympe et ceux du panthéon indien. Il flotte au milieu des cumulus, stratus et autres Petit nimbus. Des nuages à l’horizon pour projeter des consignes de sécurité un tantinet décalées, chorégraphiées par Jérôme Bruxer, mises en image par Stéphane Cronenberger. Tout un univers visuel conçu par Mathieu Linotte qui aux avions, préfère les ballons. Voilà pour l’équipage. Pour le plan de vol, il faut remonter aux années 1990. Tartine Reverdy, s’envole à tire d’aile de sa classe de musique pour mieux y revenir, non plus en professeure, mais en artiste. Parce qu’elle croit en l’école et la culture, parce qu’elle sait à quel point il est important de donner pour ne pas perdre, chaque spectacle est l’’occasion de travailler avec une « classe amie ». En l’occurrence, les CM1-CM2 de l’école Leclerc à Schiltigheim avec qui elle avait déjà collaboré sur Rouge Tomate. En une année, les élèves auront imaginé une chorégraphie Bollywood pour la chanson Hindi baba, appris ce que signifie Paréidolie, noté qu’ici ou là-bas on regarde tous les mêmes étoiles et attrapé le virus de la liberté. « Qu’est-ce qui vous donne des ailes ? » Tartine Reverdy pose la question à tous les passagers de son nouveau spectacle, avant même qu’ils n’embarquent. Ce à quoi, d’une manière ou d’une autre, nous répondons tous l’Amour. Car oui, oisillon ou « oisillard », on a beau vivre dans un monde de vautours, qu’on y croit ou non, l’Amour donne encore des ailes. Et Tartine reverdit les prairies de notre imaginaire.

 

Par Amélie Deymier

Images de Mathieu Linotte

 

  Au Point d’eau (Ostwald), vendredi 12 mai (dès 5 ans)

lepointdeau.com

 Au Carreau (Forbach), mardi 23 et mercredi 24 mai (dès 5 ans)

carreau-forbach.com

 tartinereverdy.com

Imprimer cet article