Classe internationale

Imprimer cet article

Momix, festival international jeune public, fête sa 26e édition à Kingersheim. Philippe Schlienger, directeur du Créa et programmateur de l’événement, passe en revue ses coups de cœur.

Qui sera la Pauline Bureau de cette année, qui avait illuminé le festival 2016 avec Dormir cent ans ?
Ah, si seulement nous dénichons tous les ans des jeunes auteures aussi talentueuses ! Dormir cent ans était une superbe découverte au retentissement mérité. Mais nous n’avons pas à rougir cette année, nous accueillons encore de nombreuses créations, dans de nombreux registres (théâtre, marionnettes, cirque, théâtre d’ombres…). Il est difficile d’en dégager un. Toutefois, j’attends énormément de Ces Filles-là (28/01 à Kingersheim, dès 14 ans) de la compagnie Ariadne, création au processus très intéressant mêlant artistes et amateurs autour de la liberté des femmes à partir d’un exemple très actuel. J’ai aussi un faible pour John Tammet, des Italiens du Teatro delle Briciole (28/01, à la Salle Cité Jardin de Kingersheim, dès 9 ans), astucieux solo autour de syndrome d’Asperger, de l’intelligence et de la différence. Enfin, mon coup de cœur du dernier festival d’Avignon : Réparer les vivants (31/01 au Relais Culturel de Wissembourg & 03/02 à l’Espace Tival de Kingersheim, dès 14 ans) dans lequel Emmanuel Nobley, accompagné du bruiteur Joachim Latarjet, adapte le roman de Maylis de Kerangal. Autour du don d’organe, son approche élégante et sobre amène à un questionnement sur l’existence et la fragilité de nos vies.

Vous faites un important focus sur les compagnies catalanes. Qu’y découvrirons-nous ?
Nous l’avons tricoté avec l’Institut Ramon Llull à Paris. L’identité culturelle et artistique catalane est très forte. Leur esthétique est proche de la nôtre mais avec ce côté festif et créatif du Sud, avec une grande influence du graphisme. La Catalogne n’est pas l’Espagne. Farrés Brothers et Cie présenteront ainsi un spectacle à la scénographie incroyable (Tripula, 05/02 au Village des enfants à Kingersheim, dès 6 ans) : le public est invité à l’intérieur du ballon d’une montgolfière ! Ils osent plonger tout entier du côté fantastique et décalé des livres pour enfants.

Festival Momix, du 26 janvier au 5 février à Kingersheim et alentours www.momix.org

En amont du festival, le catalan Roger Bernat questionne la démocratie et les dérives du pouvoir dans Pendiente de voto (dès 12 ans), à L’Espace Tival (Kingersheim), vendredi 20 et samedi 21 janvier
www.rogerbernat.info

Thomas Flagel
Thomas Flagel
Journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article