C’est pas moi, c’est les autres

Imprimer cet article

La Biennale de la Photographie de Mulhouse se questionne. Quel regard portons-nous sur l’Autre ?

L’Autre et le même : telle est la thématique de la seconde exposition transfrontalière commissionnée par Anne Immelé. Les photographies présentées interrogent la figure de l’étranger, la notion de différence, d’inconnu, d’identité ou d’altérité et convient à une exploration de ce qui nous est si loin, si proche. Ce périple prend différentes formes : on croisera le résultat d’une expédition brésilienne (les images de Livia Melzi) ou le visage blafard de clubbers ayant la semblance de lapins pris dans les phares d’une voiture.

pascal-amoyel-Mulhouse_2015

Pour cette magnifique série, Rebecca Topakian utilise des techniques infrarouges, donnant aux noctambules des airs d’extraterrestres, ces derniers étant sujets du travail d’Anna Meschiari. La vérité est ailleurs… Le Musée des Beaux-Arts s’intéresse plus particulièrement à « la circulation des cultures entre les continents, avec une envie de revisiter l’exotisme », nous confie Anne Immelé. Le travail de Pascal Amoyel, par exemple, mêle les photos prises dans le quartier mulhousien du Rebberg (durant sa résidence de 2005) et au Sud des USA, dans un troublant « jeu d’écho ». L’Autre n’est pas toujours celui qu’on croit…

Jusqu’au 4 septembre, au Musée des Beaux-Arts (et à la Bibliothèque Grand’rue et La Filature), à Mulhouse

Et aussi : à Freiburg (All, différents lieux) ; affichage en extérieur à Hombourg, Ottmarsheim et Chalampé

www.biennale-photo-mulhouse.com

Emmanuel Dosda
Emmanuel Dosda
journaliste
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article