Baroque attitude

Imprimer cet article

Schloss Solitude Stuttgart DR

Cascades d’ors, fresques fastueuses, entrelacs délicats, efflorescences de stucs, trompe-l’œil éblouissants… Dans le Bade-Wurtemberg, l’année 2015 est placée sous le signe du baroque.

Châteaux, jardins, couvents : le Bade-Wurtemberg abrite de nombreuses merveilles patrimoniales regroupées dans un réseau – les Staatliche Schlösser und Gärten – chargé d’administrer plus de cinquante sites d’exception. Parmi eux, seize sont plus particulièrement mis en avant cette année : ils sont de purs joyaux baroques comme le célèbre Residenzschloss Ludwigsburg (qui renferme un musée interactif pour les enfants, à la fois didactique et ludique), où se trouve une église décorée de marbres somptueux dans laquelle volètent de fascinants putti joufflus ou le fabuleux Barockschloss Mannheim, un des plus vastes d’Europe, que Mozart aima tant.

Au cours de l’année, chacun est convié à une véritable promenade dans l’Histoire. Des visites guidées sont organisées, mais également des rendez-vous surprenants avec des personnages qu’on dirait directement sortis du passé, tout en perruques poudrées, robes à l’architecture complexes et mouches élégantes au coin des lèvres ! De nombreux concerts seront en outre donnés, que ce soit au Kloster Schöntal (samedi 18 juillet), une ancienne abbaye cistercienne aux fresques enchanteresses, ou à l’altier Residenzschloss Rastatt (samedi 18 et dimanche 19 juillet). Entre extravagance et poésie, c’est une beau voyage qui est proposé aux visiteurs, de l’exotisme des jardins du Schloss Schwetzingen (avec leur insolite mosquée) aux scintillements ocres de la façade du Neues Schloss Tettnang, en passant par l’incroyable lyrisme du Schloss Solitude Stuttgart et le Kloster Wiblingen, dont la bibliothèque est une des plus belles d’Europe avec ses colonnes de marbre veinées de pourpre ou de bleu et ses statues à la blancheur éclatante. Cette “année baroque” est l’occasion rêvée de mieux connaître une époque fascinante que l’historien de l’Art Erwin Panofsky définit ainsi dans ses Trois essais sur le style: « L’expérience de tant de conflits et de dualismes entre raison et émotion, désir et douleur, dévotion et volupté avait favorisé une sorte d’éveil et doté l’esprit européen d’une conscience nouvelle. »

Programmation baroque jusqu’à la fin de l’année, dans différents châteaux, jardins et abbayes du Bade-Wurtemberg

+49 (0) 72 51 74 27 70 – www.schloesser-und-gaerten.de

 

Raphaël Zimmermann
Raphaël Zimmermann
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article