Allumer les Lumières

Imprimer cet article

© Francesca Mantovani / Gallimard

Incroyable conteur, Jean-Christophe Rufin publie Le Tour du monde du roi Zibeline, une rocambolesque épopée des Lumières.

Renouant avec la verve de ses meilleurs romans – L’Abyssin qui le fit connaître en 1997 ou Rouge Brésil, Prix Goncourt 2001 –, Jean-Christophe Rufin fait partager à ses lecteurs la fantastique destinée d’Auguste Benjowski (1746-1786), noble hongrois du XVIIIe siècle. En utilisant ses Mémoires parues en 1791 comme point de départ, l’Académicien relate les pérégrinations et les questionnements philosophiques d’un homme des Lumières parcourant le monde, de Paris à Madagascar, où il devient Roi, et de la Sibérie aux États-Unis. La narration débute à Philadelphie, lorsque le héros et son épouse au délicieux prénom d’Aphanasie, rendent visite à Benjamin Franklin, vieillissant dans un ennui abyssal, auquel ils vont, tour à tour, retracer une épopée qui « traverse de nombreux pays. Elle met en scène des drames et des passions violentes, elle se déroule chez des peuples lointains dont les cultures et les langues sont différentes de tout ce que l’on connaît en Europe », résume la jeune fille. Ce texte fluide de près de 400 pages se lit d’une seule traite avec jubilation, trouvant le juste milieu entre haletant roman d’amour et d’aventures – évoquant les sagas populaires du XIXe siècle tant il est riche en rebondissements – et conte philosophique tendance Zadig. Au fil des chapitres, le lecteur rencontrera Diderot, quelques coquettes libérées et libertines, des détenus qui fomentent une révolte au Kamchatka, un précepteur adepte de Rousseau et bien d’autres personnages hauts en couleurs !

Le tour du monde du roi Zibeline de Jean-Christophe Rufin est paru chez Gallimard (20 €)

www.gallimard.fr

Hervé Lévy
Hervé Lévy
Rédacteur en chef
Lire tous ses articlesLui écrire

Imprimer cet article